État de santé de Donald Trump : une communication qui fait débat

État de santé de Donald Trump : une communication qui fait débat
International

INTERROGATIONS - Après son hospitalisation vendredi en raison de son test positif au Covid-19, le président des Etats-Unis s'est voulu rassurant, multipliant les messages et photos. Une communication qui sème le trouble.

C'est un sujet qui agite les Etats-Unis ces derniers jours. Vendredi, le président des Etats-Unis Donald Trump a été héliporté dans l'après-midi de la Maison-Blanche vers le centre médical militaire Walter Reed, alors qu'il avait indiqué aller très bien malgré son test positif au Covid-19. Des messages contradictoires qui ont semé le doute sur l'état de santé du chef d'Etat américain, dont la communication est remise en question.

De son côté, le chef d’Etat américain fait tout pour se montrer rassurant. Dans un message vidéo publié samedi soir, Donald Trump indiquait : "Quand je suis venu ici, je ne me sentais pas très bien. Je me sens beaucoup mieux maintenant. Nous travaillons dur pour que je me remette tout à fait, car il faut continuer à rendre sa grandeur à l’Amérique." Un peu plus tard, il a voulu prouver qu’il était encore capable de travailler en publiant deux photos. Des clichés pris à deux endroits différents de la suite qu’il occupe à l’hôpital, et censé être pris à deux moments différents de la journée.

Lire aussi

Deux photos qui sèment le doute

Pourtant, d'après les détails des photos, ces deux clichés ont été pris à dix minutes d'intervalle, laissant donc penser à une mise en scène, tout comme le fait que le président américain ne fasse que signer sur une page blanche. Dans le même temps, les médecins américains en charge de son état de santé, et qui hier n’avaient pas voulu dire s’ils avaient dû mettre le président sous oxygène, se sont tout à l’heure montrés résolument optimistes.

"S’il continue à se sentir aussi bien qu’aujourd’hui, nous espérons pouvoir le faire sortir dès demain, pour retourner à la Maison-Blanche, où il pourra poursuivre son traitement", a ainsi déclaré le docteur Garibaldi, de l'équipe médicale de Donald Trump, tout en concédant finalement qu'il avait "expérimenté un manque d'oxygène par deux fois", et qu'il prenait désormais un médicament de la famille des corticoïdes, réservés aux cas sévères de Covid-19.

Toute l'info sur

Donald Trump positif au Covid-19, la campagne bouleversée

Dans ces conditions, difficile de se faire une idée sur l’état de santé de Donald Trump ou encore plus s’il risque d’avoir des séquelles à la suite de cette maladie. Deux questions fondamentales pour savoir s’il sera capable de se présenter à la campagne présidentielle de novembre prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les nouvelles mesures sanitaires s'appliqueraient dès jeudi à minuit

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent