VIDÉO - Thaïlande : le gardien d'un tigre viré après la mobilisation sur les réseaux sociaux

DirectLCI
TRAITEMENT ABJECT - La vidéo d'un tigre titillé pour rugir durant des selfies avec des touristes en Thaïlande a été postée par Edwin Wiek, fondateur de la "Wildlife Friends Foundation Thailand". L'employé qui se chargeait d'exciter l'animal a ainsi été "transféré à un autre travail en raison de cet incident".

Ces images suscitent l'agacement (et c'est un euphémisme) sur la toile. La vidéo d'un tigre contraint par des coups de perche sur le museau de rugir pour prendre la pause avec des touristes soulève une vague d'indignation en Thaïlande, pays souvent accusé d'exploitation abusive des animaux à des fins touristiques. Depuis sa mise en ligne ce lundi, la séquence postée sur le réseau social Facebook, qui dépeint le quotidien de l'animal et qui dénonce ces pratiques, comptabilise ce jeudi plus de  1,5 millions de vues. 


"Où ces tigres finissent-ils, quand ils ne sont plus des accessoires de selfies ?", a écrit Edwin Wiek, qui a fondé en 2001 l'ONG Wildlife Friends Foundation Thaïlande (WFFT) et auteur de ladite vidéo.

Délirants

Les touristes ne se gênent pas à s’asseoir sur le félin qui est enchaîné pour prendre la photo. Dans le même temps, un employé tapote la gueule du tigre afin que ce dernier montre ses crocs. Autre "attraction" à l'adresse des voyageurs dans ce pays, le nourrissage des félins. Mais ce, d'une manière tout à fait abêtissante. En effet, des boîtes contenant de la viande sont placées au dessus des enclos des tigres et les touristes sont invités à tirer dessus à l'aide d'un fusil afin que ces animaux pouvant peser jusqu'à 310 kilos puissent se sustenter. 


Un porte-parole du zoo, The Million Years Stone Park et Pattaya Crocodile Farm, a déclaré à l'AFP que le préposé au tigre avait été transféré à un autre travail en raison de cet incident.

Animaux drogués, maltraités, surexploités... la Thaïlande est souvent accusée par les associations de défense des animaux d'exploiter les éléphants, les singes, les tigres pour le tourisme. Sans offrir aucune possibilité de survie à ces espèces.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter