VIDÉO - Toronto : le conducteur du van inculpé de 10 meurtres avec préméditation

DirectLCI
INCIDENT - Le conducteur d'une camionnette blanche a foncé dans la foule à Toronto, touchant plusieurs personnes, dans la journée du lundi 23 avril, a annoncé la police locale. Le bilan est lourd : la police indique qu'il y a 10 morts et 15 blessés. L'acte isolé est privilégié.

La capitale de la province canadienne de l'Ontario, plus grande ville du Canada, a été touchée par une tragédie, lundi 23 avril, en début d'après-midi. Un conducteur au volant d'une camionnette a foncé dans la foule, faisant dix morts et quinze blessés. Mardi, l'homme au volant du van,  Alek Minassian, a été inculpé au tribunal de dix meurtres avec préméditation. Il s'est également vu signifier 13 chefs d'inculpation de tentative de meurtre.

Que s'est-il passé ?

Lundi, à Toronto, plusieurs piétons ont été renversés par une camionnette blanche dans le nord du centre-ville de la ville la plus peuplée du pays, indique Radio-Canada. La police a indiqué sur Twitter que "la collision" avait eu lieu à 13h27, heure locale, mais n'a pas précisé s'il s'agissait d'un acte délibéré ou d'un accident. 


Des ambulances et des véhicules de police étaient déployés sur plusieurs centaines de mètres d'intervalles, et plusieurs personnes étaient évacuées sur des brancards, selon des images aériennes des télévisions canadiennes et les photos des témoins sur Twitter.  La rue Yonge était ensanglantée sur un kilomètre, a relevé le chef de la police de Toronto Mark Saunders. La camionnette passait des voies de circulation aux trottoirs où marchaient de nombreux piétons.

"J'étais en voiture quand soudain, j'ai vu une camionnette blanche monter sur le trottoir en écrasant des gens (…) projetés en l'air un par un, et le chauffeur roulait à vive allure", a raconté un témoin, Alex Shaker, à la chaîne de télévision CTV. "Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça, il y avait des gens allongés sur la route", a-t-il ajouté. "Il écrasait tout, il a détruit un banc [...] On peut voir exactement où il est passé à cause des traces de pneus", a renchéri un autre témoin auprès de la chaîne CP24.

En vidéo

"Je pense que c'était intentionnel", a commenté une passante interrogée juste après la tragédie

Le conducteur du van arrêté

Le conducteur du van a été arrêté quelques instants plus tard, a par la suite annoncé un reporter de la chaîne canadienne CTV. Sur des images reprises par les médias locaux, un homme de bonne corpulence, debout sur le côté de la camionnette fait face à un policier armé.


"Il y avait un policier et l'homme avait une arme à la main, les deux pointant leur arme sur l'autre", a raconté Carlos, un témoin sur la chaîne CTV News. L'homme lâche ensuite son arme avant d'être maîtrisé, puis menotté sur le capot de la voiture de police et emmené. 

Le chef de la police de Toronto a indiqué que le conducteur a agi de manière "délibérée". Il a laissé entendre qu'il s'agissait d'un acte isolé, écartant la piste d'une attaque contre la sécurité nationale. La police a identifié le chauffeur comme étant Alex Minassian, 25 ans, résident de Richmond Hill en banlieue nord de Toronto. Il a été présenté au tribunal ce mardi et a été inculpé de dix meurtres avec préméditation et treize tentatives de meurtre.

Qui sont les victimes ?

Le bilan est lourd. Si, pendant les premières heures suivant le drame, la police s'est refusée à reprendre les informations des médias qui faisaient état de "quatre personnes sans signes vitaux", elle a déploré, à 17h heure locale, neuf morts et seize blessés. 


Quelques heures plus tard, le chef de la police a indiqué le décès d'une personne supplémentaire, pour un nouveau bilan de 10 morts et 15 blessés. Leur identification n'est pas pour tout de suite : "Nous sommes en train de comprendre ce qui s'est passé il y a 24 heures, a indiqué mardi 24 avril le médecin légiste en chef pour l'Ontario Dirk Huyer [...] Nous ne voulons pas donner des identités tant que nous n'en sommes pas certains. Nous ne pourrons pas diffuser la liste de noms avant plusieurs jours. Ce sera fait avec respect une fois que les familles auront été prévenues."

Les réactions politiques

Justin Trudeau, Premier ministre canadien a exprimé sa peine, sur Twitter. "Nos pensées accompagnent tous ceux et celles touchés par le terrible incident qui est survenu à l’intersection Yonge et Finch à Toronto. Merci aux premiers intervenants qui travaillent sur les lieux. Nous suivons la situation de près", a-t-il écrit. 

En visite aux Etats-Unis, Emmanuel Macron a lui aussi pris le temps de s'exprimer sur le réseau social, présentant sa "profonde solidarité au peuple canadien après la tragédie qui vient de frapper Toronto".

La Première ministre de l'Ontario, la province canadienne dont Toronto est la capitale, s'est également exprimée sur Twitter : "Mes pensées vont à toutes les personnes touchées par la situation.  Nous suivons la situation de près. Nous travaillons avec les représentants du gouvernement fédéral et les autorités municipales. Merci aux premiers secours qui ont pris soin des victimes et des témoins."

Cet événement intervient alors que Toronto accueille une réunion des ministres de la Sécurité publique du G7, après avoir été l'hôte ce week-end de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des sept pays les plus industrialisés (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada). 


Emmanuel Macron et Donald Trump, qui passent ces jours ensemble dans le cadre de la visite d'Etat du président rançais à son homologue américain, ont eux aussi présenté leurs condoléances aux Canadiens. Le chef d'Etat français a exprimé sa "profonde solidarité au peuple canadien après la tragédie qui vient de frapper la ville de Toronto", tandis que Donald Trump a garanti à Justin Trudeau que "les Américains se tenaient aux côtés du Canada. Nos pensées et nos prières sont avec vous."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter