VIDÉO - "Tout est détruit" : sous le choc, une Libanaise retrouve son appartement ravagé

VIDÉO - "Tout est détruit" : sous le choc, une Libanaise retrouve son appartement ravagé
International

TÉMOIGNAGE – Une Libanaise est rentrée chez elle ce mardi après les deux explosions qui ont soufflé une partie de la capitale. Elle a découvert son appartement ravagé.

Rentrez chez soi après qu'un drame a ravagé sa ville pour découvrir qu'on n'a plus d'appartement. On imagine l'effroi. C'est ce qui est arrivé à une Beyrouthine. Ce mercredi 4 août, la jeune femme n'était pas chez elle quand les deux explosions sont survenues. 

Son salon soufflé par l'explosion

En retournant dans son appartement, elle a voulu capter la scène à l'aide de son téléphone. Arrivant dans un couloir ravagé, on l'entend supplier pour que son logement ne soit pas dans un état trop déplorable. En vain. Elle ouvre la porte et se retrouve face à son salon littéralement soufflé par l'explosion. S'effondrant en larmes, elle découvre des lieux ravagés. Ses canapés sont à deux doigts de tomber dans le vide. 

Lire aussi

"Tout est parti, détruit", sanglote-t-elle se demandant "pourquoi" cela lui arrive. A bout de souffle, elle montre ensuite sa chambre, partiellement détruite. Et les balcons de ses voisins, démolis. Une séquence partagée sur les réseaux sociaux qui permet de témoigner de l'impact du souffle de la détonation, ressentie jusqu'à la Chypre voisine. 

Toute l'info sur

Le Liban meurtri par les explosions à Beyrouth

Les dernières informationsLes images terribles de la double explosion

Suivez l'évolution de la situation en direct en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : "L'islam radical s'est infiltré au cœur même de notre société de tolérance et de liberté"

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent