VIDÉO - Journée sanglante en Israël et en Cisjordanie : 6 morts, Abbas rompt tout contact avec les autorités israéliennes

International
DirectLCI
TENSIONS - Israël et la Cisjordanie connaissent un violent regain de tensions. Au moins trois Palestiniens ont été tués et des centaines d'autres ont été blessés dans des heurts avec des policiers israéliens. Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a décidé de rompre tous les contacts officiels avec Israël. Dans le même temps, trois Israéliens ont été tués dans une colonie de Cisjordanie.

C'est une journée sanglante qui laisse craindre un regain de tension. Selon le ministère palestinien de la Santé, un Palestinien a été tué par les forces israéliennes lors de heurts dans le quartier d'Al-Tur à Jérusalem-Est. Un deuxième Palestinien a été tué par balle dans le quartier de Ras al-Amoud, près de la Vieille ville à Jérusalem-Est, et un troisième est mort après avoir été touché au cœur par balles à Abou Dis, en Cisjordanie occupée.


Un peu plus tard, un assaillant a tué deux civils israéliens à coups de couteau et en a blessé deux autres. Selon plusieurs médias, l'un des deux blessés est décédé. L'auteur de l'attaque, dont l’identité n’a pas été dévoilée, s'est infiltré dans une maison de la colonie de Neve Tsuf, au nord-ouest de Ramallah.

J'annonce (...) un gel de tous les contacts avec l'Etat d'occupation à tous les niveauxMahmoud Abbas, président de la Palestine

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé vendredi devant la presse un "gel des contacts" avec Israël tant que les nouvelles mesures de sécurité mises en place par l'Etat hébreu autour de l'esplanade des Mosquées ne seraient pas annulées.  "Au nom de la direction palestinienne, j'annonce (...) un gel de tous les contacts avec l'Etat d'occupation à tous les niveaux jusqu'à ce qu'Israël s'engage à annuler toutes les mesures contre notre peuple palestinien en général et à Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa en particulier", a-t-il assuré.


Les tensions vont crescendo depuis une semaine en Israël et en Cisjordanie après une attaque à l'arme à feu qui a coûté la vie à deux policiers israéliens le 14 juillet dans la vieille ville de Jérusalem. Israël, selon qui les armes des assaillants avaient été cachées sur l'esplanade des Mosquées, avait alors décidé d'installer des détecteurs de métaux aux entrées de ce site ultra-sensible, le troisième lieu saint de l'islam, mais également révéré par les juifs comme le Mont du Temple. Cette mesure avait provoqué la colère des Palestiniens. Par ailleurs, dans le but d'éviter des débordements à l'occasion de la prière hebdomadaire, habituellement suivie par des milliers de fidèles, la police israélienne a pris la décision exceptionnelle d'interdire aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter