VIDÉO - Troupes massées dans un stade : la démonstration de force de la Chine face aux manifestants de Hong Kong

International

Toute L'info sur

Hong Kong se soulève contre Pékin

MANŒUVRES - Ce jeudi, la Chine a déployé plusieurs milliers de militaires, accompagnés de blindés et de camions, dans l'enceinte du stade de Shenzhen, ville se situant aux portes de Hong Kong, qui vit depuis deux mois au rythme des manifestations. Par le biais de son ambassadeur à Londres, Pékin a assuré qu'il "ne restera pas les bras croisés" en cas de situation "incontrôlable".

L'armée chinoise s'apprête-t-elle à intervenir à Hong Kong ? Après deux mois de manifestations, des camions, blindés de transports de troupes et plusieurs milliers de militaires en treillis, appartenant apparemment à la police militaire, se sont rassemblées jeudi dans un stade de Shenzhen, la métropole située aux portes du territoire autonome de Hong Kong, a constaté un journaliste de l'AFP. 

Si la raison de leur présence au stade est pour l'heure inconnue, Pékin, par la voix de son ambassadeur à Londres, a affirmé que la Chine "ne restera pas les bras croisés" si la situation devient "incontrôlable" à Hong Kong et a "assez de moyens et  assez de puissance pour réprimer les troubles rapidement". "Si la situation continue à se détériorer et que les troubles deviennent incontrôlables par le gouvernement (ndlr : de Hong Kong), alors le gouvernement central ne restera pas les bras croisés", a déclaré Liu Xiaoming lors d'une conférence de presse.

Lire aussi

Trump propose une rencontre avec Xi Jinping

"Je tiens à répéter que Hong Kong fait partie de la Chine. Aucun pays étranger ne doit s'ingérer (...) Nous demandons aux puissances étrangères de  respecter la souveraineté chinoise", a ajouté l'ambassadeur alors que le président américain Donald Trump a réagi ces dernières heures à la situation à Hong Kong : "En Chine, des millions d'emplois disparaissent pour aller dans des pays qui ne sont pas sujets aux taxes douanières. Des milliers d'entreprises quittent le pays. Bien sûr que la Chine veut passer un accord (ndlr : avec les Etats-Unis). Qu'ils travaillent avec humanité avec Hong Kong d'abord !"

"Je n’ai aucun doute que si le président Xi veut résoudre rapidement et avec humanité le problème à Hong Kong, il peut le faire" a-t-il ajouté, proposant une rencontre avec son homologue chinois. L'armée chinoise, qui dispose d'une garnison de plusieurs milliers d'hommes à Hong Kong, n'est pas censée se mêler des affaires du territoire mais peut être amenée à le faire sur demande des autorités locales.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter