VIDÉO - Un million de soldats, 4200 chars, 820 avions de combat... que pèse (vraiment) l'arsenal militaire de la Corée du Nord ?

EN CHIFFRES - Depuis plusieurs mois, les États-Unis et la Corée du Nord se livrent un véritable bras de fer, plus que jamais musclé ces derniers jours avec une escalade verbale sans fin. Kim Jong-un se dit prêt à "faire la guerre" au chef de la première puissance mondiale, Donald Trump. Mais que pèse vraiment le régime de Pyongyang, quatrième armée du monde en nombre de soldats ? Explications.

Une escalade infernale. Engagés dans une surenchère verbale depuis plusieurs mois, Washington et Pyongyang ont atteint un nouveau sommet dans l'escalade rhétorique et la provocation. Les États-Unis ont promis "le feu et la fureur" à la Corée du Nord, qui a en retour averti qu'elle pourrait tirer des missiles près de l'île américaine de Guam.

Alors qu'aujourd'hui, tous les ingrédients semblent réunis pour déclencher l'embrasement de la péninsule, la question de la puissance du régime de Pyongyang se pose. Car, en matière militaire, avec Kim Jong-un, tout est un savant mélange entre démonstration publique et dissimulation. Réputé pour être colossal, l'arsenal nord-coréen est l'une des plus grosses sources de dépenses, si ce n'est la plus grosse, du pouvoir. Selon la CIA, cela représentait plus de 5 milliards de dollars en 2002 dans le budget de Pyongyang.

La 4e armée du monde en nombre d'hommes

Selon un rapport du Center for Strategic and International Studies datant de 2015, fourni au ministère américain de la Défense, l'armée de Kim Jong-un disposait de 1.020.000 soldats (+ 7.700.000 réservistes) quand les États-Unis n'en comptaient que 539.450 (+ 539.750 réservistes), et la France 208.000 pour 27680 réservistes. Quatrième armée du monde en nombre de soldats, la Corée du Nord disposerait également de 4200 chars d'assaut, 2200 véhicules blindés, 740 navires de combat, 70 sous-marins, 820 avions et 170 hélicoptères de combat. À cela, il faut ajouter les missiles balistiques et la bombe thermonucléaire, dite "bombe H".

En vidéo

Corée du Nord : manifestation ou défilé militaire ?

Des matériels des années 50 ou 60 obsolètes

Des chiffres qu'il convient de mettre en perspective. Devenue en 2006 le neuvième État au monde à se targuer de posséder l'arme nucléaire, ce qui lui vaut de nombreuses sanctions internationales, la Corée du Nord a pris l'habitude d'additionner ses ressources militaires, peu importe l'état dans lequel elles se trouvent. Ainsi, si le doute plane sur degré d'entraînement des soldats, en particulier sur celui des réservistes, les matériels qu'ils utilisent sont en majorité obsolètes. De conception chinoise ou russe, l'arsenal a été en grande partie développé dans les années 50 ou 60, à l'instar des sous-marins de classe Romeo, copies des U-Boot allemands de la Seconde Guerre mondiale. Le but derrière cette manoeuvre pour le pays : se montrer plus puissant qu'il ne l'est vraiment. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Escalade entre la Corée du Nord et les États-Unis

Plus d'articles

Sur le même sujet