VIDEO - Tuerie à Dayton et El Paso : un footballeur célèbre son but en appelant le Congrès à faire cesser les violences par armes à feu

VIDEO - Tuerie à Dayton et El Paso : un footballeur célèbre son but en appelant le Congrès à faire cesser les violences par armes à feu
International

VIOLENCES - En plein match, un footballeur des Philadelphie Union, Alejandro Bedoya, a demandé aux parlementaires américains de faire en sorte que les violences par armes à feu cessent.

Une prise de position politique forte. Alejandro Bedoya, un footballeur américain des Philadelphie Union jouait dimanche soir, face à l'équipe de Washington D.C United. Un match pas franchement comme les autres pour le milieu de terrain, originaire du New Jersey, car il se jouait au lendemain des tueries d'El Paso et Dayton qui ont fait 30 morts et de nombreux blessés. 

Hé le Congrès, faites quelque chose contre les violences par armes à feu, maintenant- Alejandro Bedoya

Après avoir inscrit un but en tout début de match, face au DC United, le joueur a été congratulé par ses coéquipiers puis a couru vers le micro situé en bord de terrain et s'est écrié : "Hé le Congrès, faites quelque chose ! Mettez fin aux violences par armes à feu ! Allez !". 

Né dans le New Jersey, Bedoya a longtemps vécu dans la ville de Weston en Floride. Une ville géographiquement proche de celle de Parkland, où une tuerie de masse avait eu lieu dans un lycée, le 14 février 2018, faisant 17 morts et de nombreux blessés.  

Toute l'info sur

Tueries d'El Paso et Dayton

Suite aux fusillades de ce weekend, de nombreux élus démocrates accusent Donald Trump d'être responsable à cause de sa rhétorique incendiaire contre les migrants et demande des lois beaucoup plus strictes pour contrôler l'utilisation des armes à feu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : 257 décès enregistrés en 24 heures, un niveau similaire à fin mars

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent