Tuerie de masse à El Paso : ce que l'on sait de Patrick Crusius, le principal suspect âgé de 21 ans

International

Toute L'info sur

Tueries d'El Paso et Dayton

PROFIL - Le tireur présumé de la fusillade qui a coûté la vie à au moins 21 personnes samedi 3 août à El Paso, au Texas, a été identifié comme étant Patrick Crusius, un jeune homme âgé de 21 ans résident de la ville d'Allen, près de Dallas. Il aurait laissé un manifeste pour expliquer son acte.

Il a parcouru un millier de kilomètres pour perpétrer son massacre. Le suspect présumé de la tuerie de masse qui a fait 21 morts et au moins 26 blessés, dont plusieurs grièvement, samedi 3 août dans un supermarché Walmart d'El Paso, au Texas, a été identifié, selon de nombreux médias américains, comme étant Patrick Crusius, un jeune homme de 21 ans originaire de la ville d'Allen, au nord de Dallas. Si son identité n'a pas été dévoilée pour l'instant, les autorités ont cependant confirmé son âge et son lieu de résidence. Arrêté après s'être rendu sans résistance à la police, il a été placé en garde à vue.


D'après plusieurs chaînes de télévision, à l'instar de CNN, Patrick Crusius avait, avant le carnage, diffusé - notamment sur le site 8chan, considéré, tel que l'écrivait Le Monde, comme un "vivier en ligne du terrorisme d'extrême droite" - une sorte de "manifeste", dans lequel apparaissent ses penchants racistes. Il y affirme entre autres que son attaque est une réponse à "l'invasion hispanique du Texas", faisant par ailleurs état de son admiration pour l'auteur de l'attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, qui avait ciblé deux mosquées et abattu 51 personnes le 15 mars dernier. "L'Amérique pourrit de l’intérieur et les moyens pacifiques d'arrêter cela semblent presque impossibles", écrit-il encore. "La vérité qui dérange, c'est que nos dirigeants, démocrates ET républicains, nous ont laissé tomber depuis des décennies."

"Un crime de haine" selon la police

"Nous avons un manifeste de cet individu qui indique, dans une certaine mesure, un lien possible avec un crime de haine", a souligné le chef de la police d'El Paso, Greg Allen, sans donner plus de précisions. Aux États-Unis, le qualificatif de "crime de haine" désigne traditionnellement un acte dirigé contre une personne ciblée en raison de certaines caractéristiques telles que la race, la religion ou l'orientation sexuelle. Le fait que l'attaque survenue dans le complexe de Cielo Vista ait été commise dans cette ville frontalière du Mexique pourrait ainsi être lié à la présence d'une importante communauté hispanique.


Sur une capture d'écran de caméra de surveillance, mise en ligne par la chaîne locale KTSM, on peut voir Patrick Crusius pénétrer dans l'hypermarché armé d'un fusil AK-47, les oreilles couvertes d'un casque anti-bruit. Le magasin, prisé par les habitants des deux côtés de la frontière, venait de mettre en vente des fournitures scolaires avant la rentrée prévue dans quelques jours. Selon les forces de l'ordre, entre 1000 et 3000 clients s'y pressaient pour faire leurs courses au moment des premières rafales.

Il visait les gens et tirait directement sur euxVanessa Saenz, témoin de l'attaque

Vanessa Saenz, 37 ans, venue fair ses achats avec son fils de un an et sa mère, en faisait partie. Elle a expliqué sur Fox News avoir entendu "comme des feux d'artifices" alors qu'elle cherchait une place de parking. "J'ai vu un homme avec un T-shirt noir et un pantalon camouflage qui portait ce qui m'a semblé être un fusil. Il visait les gens et tirait directement sur eux. J'en ai vu trois ou quatre tomber à terre."


A noter que cette fusillade à El Paso est, selon l'ONG Gun violence archive, la 250e depuis le début de l'année ayant touché au moins quatre personnes - chiffre retenu par les autorités pour parler de "tuerie de masse". C'est la sixième la plus meurtrière de ces 25 dernières années. Au total, en 2019, plus de 8700 personnes ont été tuées par armes à feu aux États-Unis et plus de 17.200 autres blessées.

Il était irritable et avait un caractère explosifJacob Wilson, un ancien camarade de classe

Selon les médias locaux, Patrick Crusius avait brièvement fréquenté le lycée Liberty et obtenu son diplôme du lycée Plano. En 2017, il avait intégré le Collin College, un faculté communautaire de McKinney, au Texas, selon un communiqué publié par l'établissement. Leigh Ann Locascio, une ancienne voisine, a décrit le tireur présumé comme étant quelqu'un de "très solitaire, très distant", toujours assis seul dans le bus, au collège et au lycée. "Il n'interagissait pas beaucoup avec qui que ce soit", a-t-elle affirmé.


Jacob Wilson, un ancien camarade de classe, s'est souvenu que le jeune homme était "très fort d'esprit" à l'école et essayait de "prendre les choses en main" mais que les autres enfants refusaient de travailler avec lui parce qu'il était "irritable et avait un caractère explosif". Selon Wilson, Crusius était d'ailleurs régulièrement victime des railleries de la part des autres élèves. "Chaque fois que je levais les yeux en classe, une nouvelle personne lui parlait négativement", a-t-il raconté. "Ils disaient "Patrick est nul, stupide."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter