VIDÉO - Un an de présidence Trump en tweets

TWEET TWEET - Avec plus de 41 millions d'abonnés et plus de 36.000 tweets au compteur, Donald Trump est devenu une figure incontournable de Twitter. Son secret : son franc-parler, sans filtre. Nous vous avons résumé sa première année à la tête des Etats-Unis à travers ses "meilleurs" tweets.

Donald Trump est ce que l’on peut appeler un "twittos compulsif". Le Président des Etats-Unis tweete et retweete à longueur de journée - voire de la nuit -, faisant du réseau social son canal de communication principal. Depuis son élection en novembre dernier, "Real Donald Trump" a ainsi tweeté 2340 fois, soit en moyenne 6 à 7 messages par jour, avec des pics dépassant la barre des 20 quotidien. Une belle performance et une régularité sans faille, au point que USA Today a consacré un article entier en juin dernier sur sa curieuse disparition du réseau pendant… deux jours entiers, sa plus longue absence. Nous ne sommes pas passé loin d'un "breaking news".

Un président ne devrait pas twitter ça

Mais que tweete donc le chef d'Etat le plus puissant du monde ? Et bien, tout ou presque : annonces de nouvelles mesures, nominations (ou limogeages), critiques de ses adversaires politiques, réactions à l'actualité ou encore remarques sur des émissions de télé-réalité. Oui, oui, tout y passe. Et si Donald Trump a appris à mesurer ses propos depuis sa nomination, bien souvent ses tweets n'en restent pas moins surprenants. Pour preuve, le résumé en images (et ci-dessus) de sa première année à la présidence. 


Certes, cet accro à Twitter (plus de 36.000 tweets en l'espace de 8 ans ! ) a conservé son compte personnel, délaissant le compte officiel du résidant de la Maison Blanche (@Potus), mais ce choix ne justifie pas pour tout le monde cette liberté de ton, bien loin de son statut de président. Selon un sondage pour ABC News et le Washington Post, une grande majorité des Américains désapprouveraient son utilisation très (trop?) prolifique du réseau social. 68% des personnes interrogées la jugent "inappropriée", 65% "insultante" et plus de la moitié (52%) la trouvent même "dangereuse".

Les analystes politiques ont vite appris à attacher autant d'importance à ses tweets qu'à ses discours, chacun d'entre eux est donc étudié à la loupe. Parfois à outrance. En mai dernier, le président américain publiait ainsi un tweet énigmatique : "En dépit de la covfefe constamment négative", laissant interloqués ses 41 millions d'abonnés. Supprimé moins de six heures plus tard, il avait été retweeté 127.000 fois et "aimé" plus de 162.000 fois. Dans une nouveau tweet, Donald Trump s'amusait de cette soudaine agitation sur la toile : "qui peut comprendre le sens profond de "covfefe"??? Bon courage!"

41 millions d'abonnés vs 45 abonnements

Qu'elle soit perçue comme du génie ou de la folie, sa communication sur la plateforme ne laisse pas indifférent et chacun s'accorde à dire que Donald Trump est une véritable "star" sur Twitter. Difficile donc pour le président de trouver des twittos à son "niveau" : il ne suit que 45 comptes. Parmi eux sa famille bien sûr, ses plus proches conseillers - Reince Priebus bien que remplacé à la Maison Blanche a encore la chance de ne pas avoir été évincé - , mais aussi ses entreprises. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter