Une fête nationale américaine sous l'ombre du coronavirus

Une fête nationale américaine sous l'ombre du coronavirus

À quatre mois des élections présidentielles, les Etats-Unis comptabilisent près de trois millions de cas de coronavirus sans amélioration en vue. Pourtant, Donald Trump n'a pas fait référence à la situation durant son discours du 4 juillet.

Avec 57 000 nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures, ce jour de fête nationale a battu un nouveau record aux Etats-Unis. Une flambée des cas qui a contraint plusieurs villes à prendre des mesures de reconfinement. Pourtant, durant son discours de célébration du 4 juillet au Mont Rushmore, Donald Trump n'y a pas fait allusion, mais a préféré dénoncé les manifestations anti-racistes. Il a aussi déclaré l'Amérique comme étant "le pays le plus juste et le plus exceptionnel".

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 04/07/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 4 juillet 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter