VIDÉO - USA/Mexique : des balançoires sur le mur frontalier pour faire jouer ensemble les enfants des deux pays

International

FRONTIÈRE - Mises en place dimanche dernier, ces balançoires permettent aux enfants mexicains et américains de jouer ensemble. Plus qu'une attraction, c'est une réponse à la politique migratoire de Donald Trump.

Un projet qui remonte à dix ans. En 2009, Ronald Rael et Virginia San Fratello, deux professeurs d'universités américaines, ont eu l'idée insolite d'installer des balançoires le long du mur frontalier entre les Etats-Unis et le Mexique. Le projet a enfin vu le jour entre la région d’Anapra au Mexique et l’État du Nouveau-Mexique côté américain.

Trois balançoires de couleur rose fluo ont en effet été installées et permettent à petits (et grands) de se balancer sur chaque côté de la frontière. Une initiative symbolique qui survient quelques jours après une décision de la Cour suprême des Etats-Unis. Les juges ont autorisé le président américain à utiliser 2,5 milliards de dollars venus du Pentagone pour la construction du mur à la frontière avec le Mexique. 

Lire aussi

Le professeur d'architecture s'est réjoui que son projet soit devenu réalité. "Le mur est devenu un pivot pour les relations américano-mexicaines. Les enfants et les adultes ont été liés de manière significative des deux côtés, sachant que les actes commis d’un côté ont des conséquences directes de l’autre côté de la frontière", peut-on lire sur le compte Instagram de Ronald Rael.

D'autres projets artistiques ont déjà vu le jour sur la frontière américano-mexicaine. Le cabinet d'architecture mexicain Estudio 3.14 a imaginé un mur de couleur rose. Le collectif d'artistes japonais Chim-Pom a quant a lui créé une cabane dans les arbres à Tijuana avec la mention "USA Visitor Center" (Centre d'accueil les visiteurs aux Etats-Unis).

900 enfants migrants toujours séparés de leur famille

Selon l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), plus de 900 enfants migrants ont continué à être séparés de leurs familles à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique depuis un an, bien que le gouvernement ait affirmé avoir mis un terme à cette politique. Le président Trump avait décrété au printemps une politique de "tolérance zéro" envers l'immigration illégale, entraînant la séparation de nombreuses familles et suscitant un tollé.

L'organisation indique que l'administration américaine accuse certains parents migrants de délits mineurs - par exemple des infractions routières - ou de négligence afin de continuer à les séparer de leurs enfants. L'ACLU estime que près de 20% de ces enfants ont moins de cinq ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter