Variant anglais : l'inquiétude des Portugais

Variant anglais : l'inquiétude des Portugais

On est toujours dans la course aux vaccins face à une épidémie galopante. Au Portugal, la situation est particulièrement préoccupante.

Les habitants de Lisbonne sont à nouveau confinés. Dans leurs yeux, on peut lire l'abattement et le sentiment d'impuissance. Le coronavirus est dans toutes les têtes, toutes les conversations. Les commerçants, de leur côté, redoutent surtout l'avenir. "Nous sommes à genoux, c'est pire qu'au premier confinement", se plaint l'un d'entre eux.

Toute l'info sur

Le 13h

En quelques jours, le bon élève de l'Europe est devenu le pays où la pandémie progresse le plus rapidement au monde. Son centre-ville est désert. On n'y croise quasiment personne. Le marché emblématique, d'ordinaire très fréquenté, reste désespérément vide

Ailleurs, les autorités régionales ont mis en place un centre de tests PCR d'urgence en drive. Plusieurs voitures attendent leur tour, et depuis l'arrivée du variant britannique, il faut patienter plus d'une heure. Le confinement doit s'étendre au moins jusqu'au 15 février, car les hôpitaux sont surchargés. Le gouvernement portugais envisage même de transférer certains malades à l'étranger.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter