VIDÉO - Vietnam : incendie meurtrier dans un karaoké à Hanoï

DirectLCI
DRAME - Treize personnes ont péri mardi dans l'incendie d'un karaoké dans la capitale vietnamienne. D'après les journaux officiels, le feu serait d'origine accidentelle et aurait été déclenché par des soudeurs travaillant dans le bar, qui n'avait pas de licence.

Piégées dans des pièces sans fenêtres, treize personnes sont mortes dans l’incendie d’un karaoké à Hanoï, la capitale vietnamienne. La plupart des victimes faisaient partie d'un groupe de fonctionnaires venus fêter la fin d'une formation. 


Les flammes se sont propagées rapidement dans cet immeuble et aux bâtiments adjacents du quartier commercial de Cau Giay. "Des centaines de pompiers et de policiers ont été mobilisés pour éteindre l'incendie", a déclaré The Chung, fonctionnaire de la capitale. Les secours ont mis plus de cinq heures à circonscrire l'incendie. Deux policiers, dépêchés sur place, ont également été blessés.

Des punitions "sévères"

D'après les journaux officiels, le feu serait d'origine accidentelle et aurait été déclenché par des soudeurs travaillant dans le bar, qui n'avait pas de licence. Le Premier ministre, Nguyen Xuan Phuc, a ordonné à la police "d'enquêter et de trouver les causes de l'incendie" promettant des punitions "sévères", selon le site officiel du gouvernement.

 

Au lendemain de l’incendie, des équipes de la police inspectaient les lieux. Sur le trottoir, se trouvaient de nombreux vélos et motos calcinés devant les immeubles à la structure noircie, mais la circulation avait repris normalement dans cette rue très fréquentée de la capitale.

   

Dans le quartier, tous les karaokés seront fermés pour inspection, selon les journaux officiels. Et pour cause : ces drames sont fréquents dans ce pays communiste d'Asie du Sud-Est, où les normes de sécurité sont peu respectées. En septembre, un bar de karaoké de sept étages d'Hanoï avait brûlé mais sans faire de victime. En mai 2014, cinq personnes étaient décédées également dans l'incendie d'un karaoké.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter