VIDÉO - Manifestations, drapeau américain brûlé… : la décision de Trump sur Jérusalem déchaîne la colère des Palestiniens

DirectLCI
INDIGNATION – Mercredi 6 décembre, Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël. Une décision qui a rendu les Palestiniens fous de rage.

"Tu es fou, fou, fou, tu as ouvert les portes de l'enfer". Tel est le message adressé à Donald Trump par Mariam Barazeq, réfugiée palestinienne au Liban citée par l’agence AP. Et pour cause : le président américain a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d’Israël. Une décision qui fragilise un processus de paix déjà quasiment à l’arrêt entre Israéliens et Palestiniens, lesquels souhaitant que Jérusalem-Est –partie arabe de la ville sainte annexée en 1967 par Israël - devienne la capitale de leur futur Etat.  


Pour protester, bon nombre de Palestiniens sont descendus dans la rue mercredi soir. Comme à Ramallah (Cisjordanie) où des manifestants ont brûlé des drapeaux américains et des portraits du président américain. Dans la bande de Gaza, d’autres indignés ont protesté en mettant le feu à des pneus. Au Liban, des réfugiés palestiniens ont également battu le pavé avec vigueur. 

Sous l’impulsion des partis politiques palestiniens, une grève générale sera organisée jeudi pour protester contre la décision du président américain. Le ministre de l'Education nationale a ainsi annoncé qu’il n’y aurait pas école afin que tous puissent se rendre aux manifestations prévues en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est. 

Plus d'articles

Sur le même sujet