VIDÉO - "Vous avez un très bon président" : de l'accord de Paris au dossier syrien, échange d'amabilités entre Macron et Trump

DirectLCI
COMPTE-RENDU - Emmanuel Macron a accueilli Donald Trump ce jeudi à Paris. Les deux chefs d’Etat ont notamment effectué une séance de travail. L'occasion pour eux de rivaliser d'amabilités et de réaffirmer leurs priorités communes.

"Tout ira bien, vous avez quelqu'un qui va bien mener ce pays. Vous avez un très bon président, qui a du cran". Cette seule phrase de Donald Trump à l'intention d'Emmanuel Macron résume parfaitement cette visite du président américain à Paris. 

"Partenaire stratégique", "destin étroitement lié", "ensemble plus que jamais" : les deux dirigeants ont rivalisé d'amabilités. Ensemble, ils ont évoqué, au cours d'un entretien à l'Elysée, la Syrie et l'épineux dossier de l'accord de Paris.

En vidéo

VIDÉO - Donald Trump : "Tout ira très bien parce que vous avez un très bon Président"

Quelque chose pourrait se passerDonald Trump à propos des accords de Paris

C’est un sujet crucial qui oppose Washington au reste du monde. Les deux dirigeants ont joué l'apaisement, tout en restant très flous sur les possibilités de résoudre le différend. "Je respecte la décision du président Trump. Il va ainsi mener la réflexion et le travail qui conviennent et qui correspondent à ses engagements de campagne", a déclaré Emmanuel Macron, ajoutant qu'il restait "attaché à l'accord de Paris". "Quelque chose pourrait se passer" concernant cet accord, a répondu le président Trump, six semaines après avoir annoncé que les États-Unis comptaient sortir du Traité signé en 2015. "Nous verrons ce qu'il se passe (…) nous en parlerons au cours de la période à venir", a-t-il ajouté. Un revirement se dessinerait-il ? 

En vidéo

Accord de Paris : Donald Trump et Emmanuel Macron s'expriment

Autre enjeu de taille : l’avenir du Moyen-Orient. La France et les Etats-Unis vont lancer dans les prochaines semaines une initiative diplomatique "concrète" sur la Syrie. Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu'il ne faisait plus "du départ et de la destitution de Bachar al-Assad une condition préalable à l'intervention de la France" dans les discussions. 


De son côté, le président américain Donald Trump a estimé que le cessez-le-feu en Syrie démontrait l'utilité du "dialogue" avec le président russe Vladimir Poutine la semaine dernière pendant le G20. "Grâce au dialogue, nous avons pu obtenir un cessez-le-feu. Il va durer un moment et franchement nous travaillons à un second cessez-le-feu dans une partie très difficile de la Syrie", a-t-il assuré

En vidéo

Syrie : Macron et Trump s'expriment sur le dossier

En ce qui concerne mon fils, c’est un jeune homme merveilleux Donald Trump à propos de son fils Donald Jr

En vidéo

VIDÉO - Donald Trump : "Mon fils est un excellent jeune-homme"

Un autre moment fort concerne le président américain Donald Trump, qui a défendu son fils Donald Jr, mis en cause pour sa rencontre avec une avocate russe présentée comme détentrice d'informations compromettantes sur Hillary Clinton, pendant la campagne présidentielle. "C'est un jeune homme merveilleux. Il a eu une rencontre avec une avocate russe. Pas une avocate du gouvernement, mais une avocate russe. C'était une brève rencontre (...) D'un point de vue pratique, je pense que la plupart des gens auraient accepté cette rencontre", a-t-il assuré.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter