VIDEOS - Etudiants disparus au Mexique : un chef policier pris en otage par des manifestants

International

MEXIQUE - Nouvelle poussée de colère, mardi, dans la capitale de l'Etat mexicain du Guerrero où ont disparus les 43 étudiants. Près d'un millier de manifestants, dont de nombreux armés de gourdins et de barres de fer, ont retenu un responsable de la police locale et incendié le siège du parti au pouvoir.

Nouvelle poussée de colère contre les autorités du Mexique, où 43 étudiants ont disparu fin septembre. Près d'un millier de manifestants, pour la plupart des étudiants et enseignants de l'école dans laquelle ils étudiaient, ont défilé à Chilpancingo, la capitale de l'Etat de Guerrero pour dénoncer l'inaction et la corruption supposée de la police locale.

EN SAVOIR + >> Mexique : un mois et demi après, que sait-on de la disparition des 43 étudiants ?

Dernière démonstration en date de l'extrême tension et de la suspicion dont souffrent les autorités, le sous-secrétaire de la Sécurité publique du Guerrero a été capturé et retenu plusieurs heures par des enseignants convaincus que deux de leur collègues avaient été arrêtés par la police. Le responsable policier a finalement été libéré et remis à une ONG locale.

Uniforme déchiré

Sur les images tournées par l'agence de presse Ruptly, on voit les forces de l'ordre contraintes de reculer face aux manifestants, pour la plupart masqués et armés de gourdins et de barres de fer. Un policier est agrippé, son casque lui est volé et son uniforme déchiré, sans qu'il soit possible de dire s'il s'agit du responsable pris en otage.

Comme on l'aperçoit à la fin d'une seconde vidéo signée Ruptly et tournée mardi, les manifestants ont également incendié à coup de cocktails molotov le siège local du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) du président Enrique Peña Nieto. Depuis l'annonce vendredi par le ministre de la Justice que les 43 étudiants ont probablement été massacrés par des membres du crime organisé, les tensions ne sont pas retombées.

EN SAVOIR +
>> Étudiants disparus au Mexique : des suspects avouent les meurtres
>> Etudiants disparus au Mexique : le maire en cavale arrêté

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter