Vingt ans après sa mort, la prétendue rescapée du Titanic trahie par l'ADN

Vingt ans après sa mort, la prétendue rescapée du Titanic trahie par l'ADN

International
DirectLCI
ÉPILOGUE - Helen Kramer prétendait être Loraine Allison, une fillette portée disparue après le naufrage du Titanic. Vingt ans après sa mort, les scientifiques viennent de prouver qu'elle avait menti sur toute la ligne.

"Le Titanic n'a pas livré tous ses secrets". La formule peut paraître éculée, et pourtant 102 ans après le naufrage, la science vient de lui redonner tout son sens. L'énigme de Loraine Allison, cette prétendue rescapée qui a longtemps troublé les amateurs de la légende, est définitivement résolue, rapportent les médias anglo-saxons relayés par Slate . Vingt ans après sa mort, l'ADN a parlé.

En sombrant dans l'Altlantique dans la nuit du 14 avril 1912, le paquebot avait emporté 1513 personnes dans les profondeurs, ne laissant que 711 rescapés à la surface. Non, 712, rectifiera 28 ans plus tard une femme, Helen Kramer. Lors d'une émission à la radio américaine, elle avait affirmé être Loraine Allison, une fillette canadienne de deux ans déclarée morte dans le naufrage. Placée au dernier moment dans un canot de sauvetage et recueillie par un homme, celui-ci lui aurait longtemps fait croire qu'il était son père.

Une petite-fille relance l'affaire

La (riche) famille Allison , flairant une escroquerie à l'héritage, a toujours crié au mensonge, et Helen Kramer est morte en 1992 sans l'avoir convaincue. Mais il y a deux ans une certaine Debrina Woods, affirmant être la petite-fille d'Helen Kramer, a relancé l'affaire : elle a assuré disposer de preuves – jamais fournies – que sa grand-mère était bien Loraine Allison.

Une médecin légiste américaine, Tracy Oost, a alors décidé de lever une fois pour toute le mystère. Les ADN de la demie-sœur de  Debrina Woods et d'une petite nièce de la famille Allison ont été comparés. Ils ne correspondent pas, ont conclu les résultats tombés début janvier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter