Virus Ebola : bientôt 5 000 à 10 000 nouveaux cas par semaine ?

Virus Ebola : bientôt 5 000 à 10 000 nouveaux cas par semaine ?

SANTE - Un haut responsable des Nations Unies a alerté mardi soir sur la situation mondiale du virus Ebola indiquant que le monde ne parvenait pas à freiner l'épidémie mortelle.

C'est un constat dramatique qu'a dressé mardi un haut responsable des Nations Unies. Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée à l'épidémie, Anthony Banbury, chef de la mission chargée de coordonner la réponse d'urgence à Ebola (UNMEER), a été pour le moins pessimiste sur les perspectives d'Ebola.

Selon ce spécialiste, le monde est en train de perdre la course contre le virus et il ne parvient pas à freiner l'épidémie mortelle. "Si Ebola gagne, nous, les peuples des Nations Unies, nous perdrons énormément", a-t-il déclaré. Soit nous arrêtons Ebola maintenant, soit nous devrons affronter une situation sans précédent et pour laquelle nous n'avons pas de plan".

Bientôt 1 500 nouveaux cas par jour

"Ebola a une longueur d'avance sur nous", a ainsi déploré Anthony Banbury."Chaque jour qui passe voit le nombre de malades augmenter.

Récemment l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait savoir que 5 000 à 10 000 nouveaux cas par semaine pourraient être enregistrés dès le mois de décembre en Afrique de l'Ouest, soit jusqu'à 1500 nouveaux cas par jour. Pour Anthony Banbury, "cela signifie que nous avons besoin de 7 000 lits dans les centres de traitement, mais à cette date selon nos prévisions, nous n'en aurons que 4 300 environ", et sans le personnel nécessaire pour les gérer.

Depuis l'apparition du virus, Ebola a fait à 4 447 morts pour 8 914 cas recensés. "Il y a beaucoup de mauvaises nouvelles sur Ebola, mais la bonne nouvelle est que nous savons comment l'arrêter ", a toutefois rappelé Anthony Banbury,

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter