Virus Ebola : des échantillons dérobés en Guinée

Virus Ebola : des échantillons dérobés en Guinée

EPIDEMIE - Des voleurs ont attaqué un bus dans l'est de la Guinée. A son bord, un médecin transportant des échantillons du virus mortel.

Les "coupeurs de routes" ne s’attendaient sans doute pas à un tel butin. Des bandits qui sévissent au cœur de la forêt guinéenne ont dérobé par hasard un échantillon du virus Ebola. Celui-ci se trouvait dans une glacière, transportée à bord d’un bus par un médecin de la Croix-Rouge.

Selon RFI qui a révélé lundi l’information, le véhicule a été intercepté sur l’axe Kankan-Kissidougou, dans l’est guinéen. Trois hommes à motos qui ont réclamé les objets de valeurs des neuf passagers. "On ne comprend pas pourquoi ils ont volé l'échantillon. Ils pensaient peut-être qu'il y avait de l'argent dans le contenant", a déclaré un représentant de la Croix-Rouge, Faya Étienne Tolno. Les autorités ont lancé un message à la radio nationale pour demander aux voleurs de rendre les échantillons.

Au moins 5.420 morts

"C'est un écouvillonnage de la bouche d'un patient qui était décédé à Kankan. Un produit biologique considéré dangereux par l'OMS. Le vrai risque, c'est quoi ? Que d'autres personnes touchent la glacière et qu'elles soient en contact avec ce liquide", a expliqué le chef de la coordination de la cellule de riposte contre Ebola en Guinée, Sakoba Keïta.

L'épidémie qui s'est déclarée il y a presque un an dans le sud de la Guinée a fait au moins 5.420 morts, sur 15.145 cas recensés, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) arrêté au 16 novembre. L'immense majorité des cas ont été recensés en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

EN SAVOIR + >> Ebola : comment le virus se transmet, et pourquoi vous ne risquez presque rien


 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Haïti : sept religieux catholiques dont deux Français enlevés, une rançon réclamée

Lire et commenter