Vladimir Poutine - Misogyne, cruel, grossier : les 5 perles du président russe

Vladimir Poutine - Misogyne, cruel, grossier : les 5 perles du président russe

International
DirectLCI
POÈTE - Vous l'avez peut-être remarqué ce mercredi soir sur TF1, Vladimir Poutine peut avoir le verbe haut. Et un nouveau dérapage du président russe sur les femmes, c'est aussi l'occasion de revenir sur les pires "perles" du président russe.

Le président russe a beaucoup d'opinions très tranchées. Il nous l'a rappelé ce mercredi soir, sur TF1 et Europe 1, alors qu'il répondait aux questions de Gilles Bouleau et Jean-Pierre Elkabbach, à deux jours des cérémonies commémorant le 70e anniversaire du débarquement. 

"Couilles", "chiottes", "circoncision" : le discours du président Poutine

Ceux qui l'interviewent ne sont pas à l'abri d'une surprise salée. Les femmes, les journalistes, la Tchétchénie, ceux qui l'ont trahi... Vladimir Poutine n'est jamais avare d'un "bon mot" (ou d'un très mauvais) et son vocabulaire s'avère particulièrement fleuri. Le président russe ne se prend pas non plus pour n'importe qui. Compilation de quelques "perles" triées sur le volet. 

1. Poutine et les femmes 

Interrogé le mercredi 4 juin 2014 sur Hillary Clinton, qui avait comparé l'action de Poutine en Europe centrale à celle d'Hitler dans les années 30, le président russe en a profité pour donner un point de vue plus général sur la gente féminine : 

"Il est préférable de ne pas débattre avec les femmes."

2. Poutine et ses opposants

Propos rapportés par Vincent Jauvert, du Nouvel Observateur , et que Vladimir Poutine a tenu à Nicolas Sarkozy le 12 août 2008, en plein conflit avec la Georgie :

"Je veux faire pendre Saakachvili par les couilles."

3. Poutine et les journalistes

A un journaliste qui l'interrogeait, en 2002, sur les exactions russes en Tchétchénie, où "les mines antipersonnel tuent beaucoup plus de civils que de terroristes" :

"Si vous êtes prêt à devenir le plus radical des islamistes, et que vous êtes prêt à vous faire circoncire, je vous invite à Moscou. Je recommanderai qu'on fasse l'opération de telle manière que plus rien ne repousse."

Une certaine façon d'être généreux. 


4. Poutine et la classe

En septembre 2009, au lancement de la seconde guerre de Tchétchénie : 

"On ira buter (les terroristes) jusque dans les chiottes."

5. Poutine et... Poutine 

En juin 2007, Vladimir Poutine jugeait d'une comparaison osée un grand démocrate : lui-même. 

"Bien sûr, je suis un pur et absolu démocrate. Depuis la mort du mahatma Gandhi, je n'ai plus personne à qui parler."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter