Voiture-bélier à Westminster : on en sait plus sur le conducteur de la voiture

ENQUÊTE - Après l'attaque à la voiture bélier mardi 14 août, commise par un Britannique de 29 ans devant le Parlement à Londres, l'enquête avance. La piste terroriste est privilégiée dans cette attaque qui a fait trois blessés. C'est la deuxième en moins de 18 mois que le Parlement est visé par un attentat en Angleterre. On fait le point.

  • 1Ce qu'il s'est passé

    Mardi 14 août, peu après 7 heures 30 (8 h 30 heure française), une Ford Fiesta gris métallisé quitte sa trajectoire vers un passage piétons et fonce sur une barrière de sécurité devant le Parlement. Deux policiers ont tout juste eu le temps de s'écarter, et trois piétons ont été blessés. Deux d'entre eux ont été emmenés à l'hôpital, et le troisième a été soigné sur place. 


    La police antiterroriste est en charge de l'enquête. "Nous traitons cela comme un incident terroriste" déclarait à la presse le chef de l'antiterrorisme Neil Basu. Le conducteur, arrêté par les policiers présents sur place, a été placé en garde à vue. 

  • 2Qui est le conducteur ?

    D'après les premiers éléments de l'enquête, le conducteur est un 

    Britannique de 29 ans, d'origine soudanaise. , résident à Birmingham et inconnu des services de police. 


    Il a été placé en détention et il refuse de coopérer avec les enquêteurs.  


    Selon le Daily Telegraph, le suspect habitait dans le quartier de Hall Green, à Birmingham, où il est gérant d'un magasin. Il avait étudié à l'université des sciences et technologies de Khartoum, d'après sa page Facebook, et serait arrivé au Royaume-Uni il y a cinq ans. Un porte-parole de l'université de Coventry (centre) a confirmé qu'il avait récemment quitté l'établissement après avoir échoué en première année d'études de comptabilité.


     Selon le Daily Mail, il est le fils de fermiers soudanais et aurait immigré seul au Royaume-Uni. Il avait perdu ces derniers mois son frère et son père.

  • 3Perquisitions et enquête

    La police antiterroriste en charge de l'enquête a procédé mardi après-midi à trois perquisitions : deux à Birmingham, et une à Nottingham (centre de l'Angleterre). Une autre a eu lieu mercredi matin. 

    Les enquêteurs ont pu établir que le véhicule était arrivé de Birmingham à Londres le lundi 13 août au soir. 

    Ils ont lancé un appel à témoins pour déterminer "les déplacements (du suspect) dans les heures qui ont précédé" l'attaque.

En vidéo

Voiture-bélier : comment la ville de Londres se protège-t-elle ?

Depuis les dernières attaques et notamment sur le pont de Westminster qui avait fait 6 morts en mars 2007, le Royaume Uni a renforcé ses règles de sécurité. Présence policière accrue, rambardes  en acier dans les lieux touristiques, regardez ci-dessus le reportage de nos envoyés spéciaux. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du Parlement de Londres

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter