Vol MH370 : un couple de malaisiens accusé d'avoir pillé les comptes de passagers disparus

International
DirectLCI
KUALA LUMPUR - Une employée de banque et son mari ont été présentés à la justice malaisienne mercredi. Le couple est soupçonné d'avoir retiré de l'argent sur quatre comptes de passagers du vol MH370, disparu le 8 mars dernier.

Le couple a plaidé "non coupable" mercredi devant le juge du tribunal de Kuala Lumpur. La liste des charges qui pèsent sur Nur Shila Kanan, une banquière malaisienne, et son mari est pourtant longue : pas moins de 12 chefs d'accusation pour la première , quatre pour le second, selon la presse malaisienne. Tous deux sont accusés d'avoir pillé les comptes bancaires de quatre passagers du vol MH370, porté disparu depuis le 8 mars dernier. Un Pakistanais, troisième complice présumé, est toujours recherché par les autorités.

26.000 euros de mouvements suspects

L'affaire démarre le 18 juillet dernier : des mouvements suspects sont observés sur les comptes bancaires de deux Chinois et deux Malaisiens, passagers du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu des écrans radars quatre mois auparavant. Les banques donnent l'alerte, la police malaisienne ouvre une enquête. Au total, quelque 26.000 euros auraient été transférés des quatre comptes sur un cinquième appartenant à un ressortissant étranger. Le butin aurait ensuite été entièrement retiré depuis des distributeurs de billets de la région de Kuala Lumpur.

Nur Shila Kanan, employée de banque de la HSBC, est soupçonnée d'être le cerveau de l'opération. La jeune femme de 33 ans a été arrêtée avec son époux il y a quinze jours. Mercredi, le juge a fixé leur caution à 2.000 euros. La prochaine audience se déroulera le 25 août, avec à la clé, un possible procès retentissant.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter