Vote sur l'Obamacare : "Un échec monumental pour Donald Trump"

Suite à l'échec de la réforme de l'Obamacare, la présidence Trump est à l'arrêt
International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

OBAMACARE - Ce vendredi matin, le Sénat a rejeté l'abrogation partielle de l'Obamacare, le système de couverture santé dont Donald Trump veut la peau. Trois sénateurs républicains dont John McCain ont voté avec les démocrates contre ce texte, rejeté 51 voix contre 49. Un coup dur pour la présidence de Donald Trump.

Ce vendredi matin, le Sénat américain a rejeté l’abrogation partielle de l’Obamacare à l’issue d’un vote serré. Trois sénateurs républicains se sont joints aux démocrates pour faire échouer le projet. Un camouflet pour Donald Trump dont l’abrogation de la loi était une promesse centrale de sa campagne électorale. Entre cet échec et l’affaire russe, où en est la présidence Trump ? Corentin Sellin, professeur agrégé d’histoire et spécialiste des Etats-Unis répond à nos questions.  

Lire aussi

LCI : Ce vendredi matin, le Sénat a voté contre l’abrogation de l’Obamacare. Un revers pour la présidence de Donald Trump. Que signifie cet événement politique ?

Corentin Sellin : Le vote des sénateurs américains est un échec monumental pour la président Donald Trump. Tout d’abord, parce que le président américain n’a pas réussi à abroger cette loi alors qu’il dispose de la majorité dans les deux chambres. Outre le caractère politique que revêt cet échec, il est également symbolique. Au cours de sa campagne électorale, le programme de Donald Trump reposait essentiellement sur la destruction de l’héritage de Barack Obama. Et jusqu’ici, il n’a tenu aucune promesse. Concernant l’Obamacare, il a décidé d’attendre l’implosion de la loi. Selon lui, les coûts de cette loi pèsent sur les assureurs qui n’auront pas d’autres choix que de se retirer des marchés.

LCI : Quel est l’impact de cet échec sur la suite de la présidence Trump ?

Corentin Sellin : La prochaine étape déterminante pour le président américain est le vote de la réforme fiscale. Il avait promis durant sa campagne électorale, une baisse massive des impôts pour les plus riches, une tradition partisane. Et une baisse pour les foyers modestes, un fait inédit pour le camp républicain. Cette réforme fiscale aggraverait le déficit. Or, la majorité des élus républicains sont hostiles à une hausse de la dette. Donald Trump risque de nouveau de se retrouver dans une impasse. Depuis six mois, la présidence américaine est à l’arrêt. Rien n’a été voté. Aucun texte important n’est passé alors qu’il détient la majorité dans les deux chambres.

LCI : L’échec de l’abrogation de l’Obamacare résulte du vote de trois élus républicains dont le célèbre sénateur John McCain. A quoi joue-t-il ?

Corentin Sellin : Il a 80 ans et il est atteint d’un cancer dont les chances de survie sont minces : il veut laisser une trace dans l’histoire. Pour commencer, il faut savoir que John McCain est, à l’origine, un fervent opposant de l’Obamacare. Il l’est toujours. Aujourd’hui, il souhaite trouver une réforme bipartisane. Dans son discours devant les sénateurs, il a appelé les élus à renouer avec la tradition républicaine et les a invités à aller au-delà des clivages partisans au sein de cette chambre. Selon lui, le Sénat doit être un lieu où on forge le consensus. Le vote de John McCain contre le projet de Donald Trump est également une revanche personnelle. Au début de la campagne, Trump avait créé la polémique par ses propos à son encontre : " Ce n'est pas un héros de guerre... J'aime les gens qui n'ont pas été capturés". Une attaque à distance à l’adresse de John McCain. Il a peut-être saisi cette occasion pour faire un pied de nez au président américain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter