La prisonnière transexuelle Chelsea Manning a de nouveau tenté de se suicider

International

PRISON - L'ancienne analyste militaire américaine, condamnée à 35 ans de prison pour avoir fait parvenir des documents classifiés à WikiLeaks et qui se bat pour être reconnue comme femme auprès de l'administration, a attenté à sa vie pour la deuxième fois en quatre mois, a-t-on appris ce vendredi.

Chelsea Manning, la soldate arrêtée en 2010 alors qu'elle s'appelait encore Bradley Manning et condamnée trois ans plus tard à 35 années de prison pour avoir dévoilé plus de 700.000 secrets militaires et de documents du département d'Etat américain à WikiLeaks, a de nouveau tenté de se suicider, rapporte l'agence Associated Press. La tentative, la deuxième depuis qu'elle est emprisonnée à Fort Leavenworth (Kansas), a eu lieu le 4 octobre, ont expliqué deux de ses avocats, qui n'ont pas voulu donner de détails supplémentaires.

Mais il n'est pas difficile de deviner les raisons qui ont poussé la jeune femme à vouloir mettre fin à ses jours, quatre mois après sa première tentative, au mois de juillet. Le cas de cette prisonnière transgenre est en effet symptomatique de la façon dont cette population est traitée dans les prisons, en particulier dans les établissements militaires.

L'opération, enfin

 Cette dernière, qui avait déclaré au lendemain de sa condamnation être trans et entamé conséquemment des démarches pour changer d'état-civil, multiplie les signaux de détresse pour obtenir gain de cause. Après avoir obtenu le droit d'être considérée comme une femme, elle doit se battre pour obtenir un traitement hormonal conséquent. Un droit qu'elle a fini par obtenir en septembre, assorti d'une autorisation de chirurgie, après une grève de la fin de quelques jours.

Seulement, le prix du combat est élevé pour la militaire, qui a été placée à l'isolement en octobre dernier en guise de punition pour ses protestations. Son comité de soutien avait ainsi été sans nouvelle d'elle pendant six jours. "Elle a été régulièrement punie pour avoir essayé de survivre et maintenant, elle est punie pour avoir essayé de mourir", explique un de ses défenseurs auprès de l'AP. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter