"World Knowledge Forum" : Hillary Clinton, Ban Ki-Moon, François Hollande et.... Jean-Vincent Placé

"World Knowledge Forum" : Hillary Clinton, Ban Ki-Moon, François Hollande et....  Jean-Vincent Placé
International

SHORT LIST - Jean-Vincent Placé, ancien secrétaire d’Etat de François Hollande, fait partie des orateurs invités à prendre la parole pour cette édition 2017 du "World Knowledge Forum" à Séoul, en Corée du Sud.

Il suffit de parcourir la liste des invités de cette nouvelle édition du "World Knowledge Forum" qui se tient actuellement à Séoul pour remarquer que François Hollande n’est pas le seul homme politique français à s’y exprimer. En effet, un ancien membre de son gouvernement prendra lui aussi la parole : Jean-Vincent Placé. L’ex-secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat et de la simplification doit intervenir ce mardi 17 octobre dans la session intitulée : "La ville intelligente et la 4e révolution industrielle".

Lire aussi

La biographie rédigée par les organisateurs de l’événement indique que l’ancien sénateur de l’Essonne a conduit les efforts de transformation digitale au sein du gouvernement et a développé la data dans les services publics. La brève description de l’ancien président du groupe écologiste au Sénat indique également qu’il est né en Corée du Sud en 1968, et a été adopté par un couple français en 1975. Jean-Vincent Placé avait découvert son pays d'origine pour la première fois en 2012, à l’invitation des autorités locales.

Jean-Vincent Placé, en retrait de la vie politique

Si, visiblement, l’ancien secrétaire d’Etat accepte de participer à des conférences, il a en revanche annoncé il y a quelques jours son souhait de faire une pause dans sa vie politique, suite à la violente agression dont il avait été victime au début du mois de septembre. "Cela fait longtemps que je fais de la politique et je ressens la nécessité de passer de ce monde-là à la société civile, ou au privé. Ce n'est pas par dépit ni par lassitude, mais en approchant la cinquantaine, je m'interrogeais et souhaitais passer à une autre vie. J'ai donc décidé de marquer une pause, peut-être sera-t-elle définitive, je ne sais pas encore", avait-il déclaré au Figaro.

Lire aussi

Il disait également, un peu plus loin : "Il y a aussi des pays que j'ai envie de connaître davantage comme la Corée (...). Je vais réléchir sur les thèmes qui me sont chers comme l'économie verte, les smart cities (villes intelligentes, ndlr), le numérique, la simplification administrative". Son intervention au "World Knowledge Forum" de Séoul lui aura donc permis de concilier plusieurs de ses envies. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter