Yolocaust, le site qui dénonce l'indécence des amateurs de selfies au mémorial de la Shoah de Berlin

International

MEMOIRE - Un artiste israélien vivant en Allemagne a lancé sur internet une campagne de photomontages choc pour dénoncer la mode qui consiste à prendre des selfies tout-sourire au mémorial de l'Holocauste de Berlin.

Alors que le directeur du mémorial d'Auschwitz condamnait l'été dernier le comportement inapproprié de certains visiteurs qui n'hésitaient pas à dégainer leurs smartphones à la recherche de Pokémons, voilà qu'un artiste israélien a décidé de partir en guerre contre ceux qui prennent des selfies au mémorial de l'Holocauste de Berlin.

Un projet sans concessions que celui de Shahak Shapira, cet artiste et écrivain satirique de 28 ans, petit-fils d'un rescapé de la Shoah et dont le grand-père, Amitzur Shapira, fut l'un des onze Israéliens assassinés aux jeux Olympiques de 1972 par un commando de militants palestiniens.

Son idée : faire apparaître sur les clichés postés sur les réseaux sociaux des photos prises dans les camps de concentration. Et, grâce à la magie du photomontage, montrer alors les protagonistes de ces clichés en train de piétiner des piles de cadavres ou prendre la pose devant des déportés décharnés. Il a créé pour cela le site "Yolocaust", contraction des mots "holocauste" et de l'acronyme anglais YOLO ("You Only Live Once", "On ne vit qu'une fois"), une expression très utilisée sur les réseaux sociaux pour désigner les comportements (plus ou moins) inconséquents. 

Envoyer une demande de "désabrutisation"

Shahak Shapira revendique vouloir faire "honte" à ces utilisateurs et propose à ceux qui auraient des remords d'envoyer une demande de "désabrutisation" pour que leur photo soit retirée du site. Les photomontages de l'artiste israélien, qui habite en Allemagne depuis l'âge de 14 ans, ont été mis en ligne mercredi 18 janvier et se sont rapidement propagées sur la toile, à tel point que le site a dû fermer momentanément ce jeudi en raison d'un trop grand nombre de visiteurs.

Ce projet édifiant, déroutant, glauque, satirique - chacun le définira comme il veut -, a plutôt été bien accueilli par les internautes même si certains soulignent que l'architecte du mémorial, Peter Eisenman, avait insisté sur le caractère non funéraire du lieu.  

Le mémorial de l'holocauste de Berlin a été inauguré en 2005 en plein coeur de la ville. Il est constitué d'un musée et d'un vaste parvis grand comme trois terrains de football, recouvert de 2700 blocs de béton de différentes tailles. Au fil des ans, c'est devenu l'une des principales attractions touristiques de la capitale.

Toujours dans cet esprit de "poil à gratter", Shahak Shapira a décidé de dédier son "Yolocaust" à un responsable du parti populiste de droite AfD, Björn Höcke, qui a suscité l'indignation en Allemagne mercredi 18 janvier en déplorant l'existence à Berlin de ce mémorial.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter