YouTube : ce qu'il faut savoir de l'attaque armée survenue dans ses locaux

DirectLCI
COUPS DE FEU - Selon le chef de la police californienne, l’assaillante est une femme qui s’est suicidée après avoir blessé trois personnes ce mardi. D'après son père, elle avait des griefs contre le site web d'hébergement de vidéos dont elle ressentait la censure envers sa propre chaîne.

Il s'agirait d'un différend personnel qui a viré au drame. Une femme qui s'était plainte de YouTube a ouvert le feu ce mardi avec une arme de poing au siège de plateforme de vidéos en ligne, à San Bruno (Californie) et fait trois blessés avant de se donner la mort, ont annoncé la presse et les autorités.


La police n'a diffusé, pour le moment, aucune autre information sur la suspecte, ni sur ses motivations. D'après elle, cette femme s'est approchée d'un espace de restauration en plein air au siège de YouTube à l'heure du déjeuner et a commencé à tirer avant d'entrer dans le bâtiment.

Une Youtubeuse en colère

Selon ABC News, la suspecte était âgée de 35 à 40 ans et vivait en Californie du Sud. Plusieurs médias, dont un affilié à

la chaîne ABC, révèlent qu'elle s'appelle Nasim Aghdam. Sur le site internet NasimeSabz.com, qui, selon la presse, est lié à la suspecte, figurent des messages sur la culture perse et le végétalisme entrecoupés de tirades contre YouTube.


D'après Ismail  Aghdam, le père de la tireuse présumée, sa fille avait prévenu sa famille qu’elle était "en colère" contre YouTube, rapporte ainsi le San Jose Mercury News. Cette dernière pensait que la société fondée en 2005 la discriminait, indique encore le journal. Une version corroborée par le San Francisco Chronicle, qui précise aussi que le compte personnel de l'assaillante présumée , qui proposait parfois des images insoutenables d'animaux maltraités, avait été supprimé ce mardi soir. Le quotidien local évoque également un post Instagram en date du 18 mars, dans lequel la jeune femme reprochait à YouTube de ne pas donner les mêmes chances de succès à sa chaîne : "Votre chaîne grandira seulement s'ils le veulent !!! Ils ont filtré mes chaînes pour les empêcher d'avoir des vues !"

Deux blessés dans un état inquiétant

Les trois personnes hospitalisées à l'hôpital général de San Francisco ont été blessées par balle, mais n'ont pas subi

d'intervention chirurgicale, a déclaré le chirurgien Andre Campbell lors d'une conférence de presse indique l'AFP.


Pour l'heure, l'une des victimes, un homme de 36 ans, est considéré comme étant dans un état critique. Une femme de 32 ans est dans un état grave et une autre de 27 ans n'inspire pas d'inquiétude. Une quatrième personne, qui s'était blessée à la cheville en quittant, paniquée, le siège de YouTube, a été soignée dans un autre établissement.

Le président Donald Trump a de son côté adressé un message de soutien aux victimes et félicité la police via son compte Twitter. Son directeur général Jack Dorsey lui a répondu qu'il fallait maintenant passer à l'action."Nous ne pouvons pas continuer à réagir, à réfléchir et à prier que cela ne se reproduise plus dans nos écoles, sur nos lieux de travail ou dans nos communautés", écrit-il sur le réseau social à l'oiseau bleu ."Il est grand temps de faire évoluer notre politique" a-t-il continué. 

 Les fusillades sont nombreuses aux Etats-Unis, mais celles commises par des femmes demeurent très rares. À en croire une récente analyse du Washington Post, seulement trois des 150 fusillades ayant fait plus de quatre victimes depuis 1966 dans le pays aux 50 Etats ont été le fait de femmes. En décembre 2015, un couple avait ainsi tué 14 personnes à San Bernardino en Californie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter