Annemiek van Vleuten : "Mentalement, c’est difficile"

JO DE RIO 2016

SANTÉ - La cycliste néerlandaise, qui a lourdement chuté dimanche, a posté sur Facebook un selfie rassurant deux jours après ce malheureux épisode. Si elle a pu sortir de l’hôpital ce mardi, elle confie aussi avoir du mal à tourner la page.

Après son impressionnante chute, Annemiek van Vleuten va bien mieux. La cycliste néerlandaise a même pu sortir ce mardi, comme elle l’a indiqué sur son site Internet : "Je vais être conduite dans un hôtel tout proche. Pas au village olympique parce qu’il faut que je me repose et que l’hôtel, c’est ce qu’il y a de mieux pour récupérer. J’ai l’intention de rentrer chez moi (aux Pays-Bas, ndlr) vendredi. J’espère que ce sera possible car en raison de la commotion cérébrale, ils veulent me garder ici".

"Ce matin, je n’ai pas cessé de penser à la course"

La Batave a repris ses esprits après avoir été victime d’une forte commotion cérébrale et de trois micro-fractures de la colonne vertébrale, elle a dû passer plusieurs jours à l’hôpital, où elle a pu revivre la course qui s’est brutalement terminée alors qu’elle était en tête dans la descente de la Vista Chinesa dimanche dernier.

"Les blessures physiques ne sont pas si mauvaises. Mais mentalement, c’est difficile, écrit-elle. Particulièrement lorsque je me suis réveillée ce matin. Les deux premières heures, je n’ai pas cessé de penser à la course et c’est vraiment dur. Vous vous préparez pendant si longtemps pour atteindre un objectif et voilà comment ça se termine. Je vais avoir besoin de temps pour passer à autre chose."

EN SAVOIR + >> Van Vleuten en soins intensifs

Mais à 33 ans, la coureuse néerlandaise en veut encore. Encore plus après ce qu’elle vient de vivre : "J’ai découvert une partie de moi que je ne soupçonnais pas. C’est une source de motivation pour continuer".

Lire et commenter