Coline Mattel franchit une montagne

Coline Mattel franchit une montagne

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES - La jeune Coline Mattel, 18 ans à peine, a remporté une médaille de bronze olympique, ce mardi, en saut à ski. Avec cet exploit historique, la Française porte à trois le nombre de médailles remportées, pour le moment, par le clan tricolore à Sotchi.

Coline avait les yeux pleins de larmes hier soir. Et ses dents du bonheur n'avaient jamais aussi bien porté leur nom. Alors que les femmes avaient pour la première fois les honneurs de l'épreuve du saut à ski aux Jeux olympiques d'hiver, la Française est allée arracher, tout au bout du suspense, une magnifique médaille de bronze, la troisième breloque française à Sotchi. Jamais ce petit bout de femme d'1,65 m pour 57 kilos n'était apparue aussi immense. Plus grande même que le tremplin vertigineux depuis lequel elle venait de s'envoler, pour ne plus retomber.

Du haut de ses 18 printemps, Coline Mattel, titulaire d'un Bac S (mention très bien), espérait l'or. Elle l'avait assuré à metronews . Mais l'incroyable deuxième saut de l'Autrichienne Daniela Iraschko-Stolz, que personne n'attendait, a bouleversé l'ordre établi en finale pour prendre la 2e place. Et aurait pu bouter la Sallancharde hors du podium au tout dernier moment. C'est finalement l'ultra-favorite japonaise Sara Takanashi qui a connu ce triste sort.

Coline Mattel : "Certains disaient que le saut à ski pouvait rendre stérile"

La Française avait d'ailleurs anticipé le caractère singulier des Jeux olympiques. "Le niveau est plus élevé que sur les Coupes du monde. Mais, pendant les entraînements, j'ai senti que le niveau avait baissé, certainement à cause de la pression. J'ai le sentiment que nous sommes sur la retenue. Les premières mondiales semblent déstabilisées et ne sont pas forcément au-dessus du lot. C'est ce qui va sûrement faire la différence et il peut y avoir des surprises", nous annonçait-elle dès lundi.

Seulement 2,2 points l'ont séparée de l'Allemande Carina Voigt , première championne olympique du saut à ski féminin. "C'est triste d'avoir attendu si longtemps, déplorait-elle avant d'entrer en compétition. Des générations de championnes ont été privées de ce moment. Certains disaient que c'était trop dangereux pour les filles, que ça pouvait rendre stérile... Comme je suis jeune, j'arrive après la bataille pour la reconnaissance de notre discipline. Mais ce sera un honneur d'être parmi les premières femmes à sauter." Alors à recevoir une médaille, pensez donc...

Lire et commenter