Coline Mattel : "Il peut y avoir des surprises''

Coline Mattel : "Il peut y avoir des surprises''

Jeux Olympiques
DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – Pour la première fois de l'histoire, ce mardi à Sotchi, les femmes participent au Jeux Olympiques en saut à ski. Coline Mattel fera partie de celles qui vont écrire l'Histoire, avec des grandes ambitions. Entretien.

Dans quel état êtes-vous à la veille d'entrer en compétition ?
Tout va très bien, je ne suis pas du tout stressée et n’ai pas encore ressenti trop de pression. J’ai maintenant vraiment hâte d’y être. Mes sauts d'entraînement n’ont pas été parfaits, et je n’en ai réussi qu’un sur trois, mais il y a vraiment beaucoup de choses positives. Il faut maintenant que j’arrive à me calmer et être bien relâchée mardi.

Comment sentez-vous la piste ?
Le tremplin du site de Russki Gorki est le même que celui sur lequel j’avais sauté l’an dernier. Grace aux entraînements je sens que c’est bon, j’ai pris mes marques. J’aime particulièrement ce profil de tremplin où nous prenons de la hauteur.

Quel objectif avez-vous ?
Mon premier objectif est d’arriver à enchaîner deux bons sauts, et évidemment aller chercher une médaille… la médaille d’or !

Qui voyez-vous comme tes principales adversaires ?
Ce sont les mêmes filles que l’on rencontre habituellement sur les Coupes du monde, à la différence que ce sont les 30 meilleures mondiales avec beaucoup plus de nations représentées : le niveau est très élevé. Cependant pendant les entraînements j’ai senti que le niveau avait baissé, certainement à cause de la pression. J’ai l’impression que nous sommes sur la retenue. Les premières mondiales semblent déstabilisées et ne sont pas forcément au-dessus du lot. C’est cela qui va sûrement faire la différence et il peut y avoir des surprises.

Que représente pour vous le fait d'être parmi les premières femmes à sauter aux JO ?
Je suis hyper contente d'en faire partie. Ça fait partie des beaux moments à vivre et cela rajoute du piment à la compétition. C’est une expérience encore plus magique pour nous toutes. Cela prouve que l’on a notre place et que l’on mérite d’être là… Cela dit, je ne pense pas que ce soit à cela que je pense mardi quand je serai sur le tremplin. Il va falloir que je reste concentrée au maximum.

Comment vivez-vous ces premiers instants olympiques ?
Le site des Jeux est hyper impressionnant, grand et dépaysant. La cérémonie d’ouverture c’était vraiment un truc de malade. Quand nous sommes entrés dans le stade avec la délégation, j’ai senti le bruit, la foule et c’est là que je me suis rendu compte… whoua, c’est les Jeux Olympiques. C’était vraiment énorme.

Lire et commenter