Descente : Mayer au sommet, les Français en retrait

Descente : Mayer au sommet, les Français en retrait

Jeux Olympiques
DirectLCI
SKI - L'Autrichien Matthias Mayer a remporté à la surprise générale la descente des Jeux Olympiques d'hiver, dimanche à Sotchi. Les Français n'ont pas brillé, David Poisson se contentant de la 16e place.

C'est l'épreuve-reine des Jeux Olympiques d'hiver, l'équivalent du 100m estival : la descente. Ou comment dévaler la montagne à plus de 130km/h. A ce petit jeu, c'est Matthias Mayer qui s'est montré le plus rapide, dimanche sur la piste très exigeante de Rosa Khutor. L'Autrichien de 23 ans a déjoué tous les pronostics pour conquérir la médaille d'or à Sotchi et ainsi perpétuer la tradition olympique familiale. Son père, Helmut, s'était lui paré d'argent en Super-G à Calgary, en 1988.

Les Français dans le dur

Le représentant de la Wunderteam, qui n'avait jusque-là réussi que deux podiums en Coupe du monde et terminé à une modeste 17e place du classement général l'an dernier, a réussi à se magnifier le jour J. Avec un temps de 2'06''23, Mayer a été le plus rapide, devançant de 6 centièmes l'Italien Christof Innerhofer (2'06''2) et de 10 centièmes le Norvégien Kjetil Janstrud (2'06''33). Le tenant du titre, le Suisse Didier Défago, a fini loin du podium, en 14e position (2'07''79).

Les Français, eux, n'ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu. Le meilleur d'entre eux, David Poisson, a terminé la course à 1''60 du vainqueur pour prendre la 16e place, soit deux rangs de mieux qu'Adrien Théaux, 18e (+1''66), Guillermo Fayed terminant 26e (+2''80). Parti à la faute dans le haut du parcours, Johan Clarey n'a pu franchir la ligne d'arrivée. Jean Vuarnet, Jean-Luc Crétier et Antoine Dénériaz, respectivement sacrés champions olympiques de descente en 1969, 1998 et 2006, attendront au moins quatre ans avant de voir un compatriote les rejoindre au panthéon.

Lire et commenter