Hockey sur glace : la sortie pour la Russie

Hockey sur glace : la sortie pour la Russie

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – Coup de tonnerre dans le ciel de Sotchi, la Russie a été éliminée du tournoi olympique de hockey sur glace par la Finlande (3-1) lors des quarts de finales, ce mercredi. C'est la consternation dans le camp russe.

Depuis la création de la Russie, jamais les hockeyeurs n'ont réussi à décrocher l'or olympique. Bien loin des standards de l'URSS qui a régné en maître sur les JO, remportant sept des huit premières médailles d'or mises en jeu.

Remporter l'or à domicile, c'était donc la mission qui avait été donnée à Aleksandr Ovetchkin et ses coéquipiers. Le buteur star de l'équipe avait d'ailleurs été le premier relayeur de la flamme, tandis que le mythique gardien de la ''machine rouge'' soviétique, Vladislav Tretiak, a allumé la vasque.

12 000 Russes, cinq joueurs, un Poutine

Pour finir de mettre la pression sur son équipe, Vladimir Poutine, le président russe, a fait construire le Palais Bolchoï. Une arène magnifique où 12 000 Russes, et lui-même, ont assisté aux rencontres de leur équipe nationale.

La pression était-elle trop forte ? En tout cas, les Russes n'ont jamais réussi à se libérer et à dérouler leur jeu d'attaque, malgré la triplette de gâchettes que sont Ilya Kovalchuk, Pavel Datsyuk et Aleksandr Ovetchkin.

Un public en larmes

Déjà passés par les repêchage pour atteindre les quarts de finales, les Russes n'ont pas réussi à passer l'obstacle finlandais. S'ils ont bien ouvert le score par Kovalchuk, Aaltonen, Selanne et Granlund scoraient pour la Finlande.

Le gardien, Sergeï Varlamov faisait les frais de ce mauvais départ puisqu'il a été remplacé par Sergeï Bobrovski. L'hémorragie était stoppée, mais la Russie ne revenait pas. Dans un silence de cathédrale, les Scandinaves pouvaient se congratuler : ils venaient d'éliminer le favori de la compétition, devant son public incrédule. Et en pleurs.

Lire et commenter