Jérôme Fernandez : "L'Allemagne est peut-être la seule équipe capable de battre la France"

JO DE RIO 2016
RIO - Alors que les Bleus affrontent les Allemands en demi-finale du tournoi de handball vendredi (20 h, heure française), tout le monde voit la bande à Nikola Karabatic s'imposer. Sauf que Jérôme Fernandez, l'ancien capitaine des Experts qui a remporté deux médailles d'or olympiques (2008 et 2012), se méfie énormément des champions d'Europe en titre.

Quand on parle d'un France - Allemagne en hand, on en revient toujours à cette demi-finale de la Coupe du monde 2007, perdue sur plusieurs décisions d'arbitrage litigieuses. Un peu comme la demi-finale de Séville 1982 en football... Est-ce vraiment comparable ?
Franchement, je ne crois pas. Il n'y a pas du tout la même mythologie autour de ces deux matches.  Il n'y a pas de rivalité particulière entretenue. Seulement cinq joueurs de l'équipe de France actuelle ont joué ce match de 2007. Depuis, il s'est passé énormément de choses pour les Bleus. Beaucoup de titres ont été gagnés, je crois qu'on est un peu passé à autre chose en fait. D'autant qu'ont les a rarement recroisés en compétition. Les meilleurs ennemis de la France ces dernières années, ce sont les Croates, les Danois et les Espagnols. Pas les Allemands. 

Il n'empêche, une rencontre l'Allemagne, surtout en demi-finale des Jeux, n'est jamais un match anodin...
Non, évidemment. L'Allemagne, c'est le pays du hand. Donc il y a forcément beaucoup de respect pour cette nation et son équipe. D'autant qu'ils ont été champions d'Europe il y a 8 mois, même si la France était handicapée par de nombreuses absences et n'a pas pu atteindre le dernier carré en Pologne. Mais c'est équipe qui est revenue sur le devant de la scène. 

"A Londres aussi ont avait l'air sereins mais on s'était fait très peur en quart..."

C'est un adversaire que vous craignez ? 
Oui, car depuis que Dagur Sigurosson est arrivé, il a fait du très bon boulot. Ils ont un gros réservoir de joueurs et ont pu faire tourner depuis le début des Jeux. C'est une équipe très bien construite, qui en plus a de très bons gauchers, ce qui n'est jamais évident à contrer. Pour moi, France - Allemagne, c'était la finale du tournoi, mais comme les Bleus ont perdu contre la Croatie en poules... Je trouve les Allemands plus forts que les Polonais où les Danois (l'autre demi-finale, ndlr). 

Vous les pensez capables de battre les Bleus ? 
J'avoue que les crains un peu. C'est une équipe qui est en pleine réussite, qui est en pleine confiance et elle n'aura rien à perdre contre les Français. C'est peut-être la seule équipe capable de nous battre. Tout va se jouer au début du match en fait. Si on est un petit cran en dessous au départ, on pourrait se retrouver mener et perdre le fil du match. Dans ce type de rencontre, la dimension psychologique est énorme. Le moindre grain de sable peut venir enrayer la machine. 

Pourtant on sent cette équipe de France si sereine qu'on à l'impression que rien ne peut lui arriver...
Oui, c'est vrai que si tout le monde joue à son niveau, on doit aller en finale. On a les joueurs et l'expérience de ces gros matches pour nous. Mais à Londres aussi on avait l'air très sereins et pourtant, on s'était fait très peur en quart de finale (23-22 contre l'Espagne, ndlr). Donc méfiance. 

À LIRE AUSSI
>>  Bolt en or et Lemaitre en bronze  sur le 200 m !
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter