JO - 200 m : Christophe Lemaitre, sa nouvelle vie de second rôle

JO DE RIO 2016
RIO – Longtemps leader de cette équipe de France d’athlétisme, le sprinteur d’Annecy est depuis sérieusement rentré dans le rang. Pas qualifié pour la finale du 100 m dimanche, mais ce n’était pas son objectif, Christophe Lemaitre est pourtant ambitieux sur le 200 m. Mais avec là encore aucune garantie de tirer son épingle du jeu mardi (1er tour à 16 h 50, heure française).

Ça ne doit quand même pas être simple. Mercredi 10 août, jour d’arrivée de l’équipe de France d’athlétisme à Rio après plusieurs jours de préparation à São Paulo, Christophe Lemaitre et ses petits copains étaient de passage au club France pour rencontrer les médias. Et si les journalistes sont venus en nombre s’agglutiner autour de Jimmy Vicaut et Renaud Lavillenie, ils étaient quand même un peu moins nombreux autour de celui qui avait réalisé un triplé retentissant lors des Championnats d’Europe à Barcelone en 2010, décrochant l’or sur le 100 m, le 200 m et le 4 x 100 m.

Tête de gondole de l’athlétisme français pendant quelques années, malgré une aisance limitée dans le jeu médiatique, le pensionnaire de l’AS Aix-les-Bains est depuis un peu plus en retrait. Jamais sous les 10’’ depuis trois ans au 100 m, beaucoup moins dominateur sur 200 m, Lemaitre est à la peine et vit désormais dans l’ombre de Vicaut sur le sprint et de Lavillenie en termes de leadership. "Il ne faut pas s’inquiéter pour Christophe, il va très bien, nous assure pourtant Ghani Yalouz, le DTN de l’athlétisme français. Il a eu une année 2015 compliquée à cause des blessures, mais il avance. Pour ces Jeux, il veut faire de belles choses".

"Je me sens mieux qu’à Londres où j’avais plus de pression"

Et c’est vrai que lorsque l’on a discuté quelques minutes avec l’intéressé, il était plutôt souriant et ambitieux. "Je me sens mieux qu’à Londres où j’avais plus de pression, nous avait-il confié. Je vais tenter le 100 m à fond pour essayer d’accrocher la finale mais surtout pour bien préparer le 200 m". Résultat, Lemaitre a loupé le coche de 0''07 là où Vicaut est allé se frotter à Usain Bolt et compagnie. Mais pas de quoi pour autant doucher l’optimisme du recordman de France du 200 m (19''80, en 2011).

"Oui ça peut être de bon augure. Après, il faut confirmer, a-t-il expliqué en zone mixte. Sur le 200 qui me parle plus, ça peut être bien. L’ambition, c’est d’entrer en finale minimum". Pas simple, car son meilleur temps cette saison est de 20''24, là où les cadors descendent systématiquement sous les 19''90 lors des grands rendez-vous… En cas d’échec, il lui restera toujours la possibilité d’accrocher un podium avec le relais 4 x 100 m. Mais là encore, Lemaitre n’aura pas le premier rôle.

À LIRE AUSSI
>>  Finale du 100 m : la folle nuit d'Usain Bolt
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter