JO 2016 : après deux journées de loose, on a vécu ce mardi en or au Club France

JO DE RIO 2016

RIO - QG de la présence tricolore au Brésil, le Club France est l'endroit où se retrouvent les supporters pour suivre le parcours des Bleus et fêter leurs médailles. Le problème, c'est que jusque-là, c'était un peu la Bérézina. Mais ça, c'était avant.

Enfin ! Alors qu'avant cette superbe journée de mardi les supporters n'avaient eu qu'une maigre médaille d'argent à se mettre sous la dent avec le relais du 4 x 100 m en natation dimanche, le Club France a pu enfin vibrer. Plusieurs, même, car en quelques heures, les Français ont remporté deux titres olympiques, deux médailles d'argent et une de bronze mardi. Un vrai soulagement au pied du Corcovado.

"Franchement, ça commençait à devenir un peu pénible ici, nous explique Frédéric Lecanu, cadre technique à Fédération de judo et qui pendant les Jeux commente les compétitions au Club France. Toutes ces déceptions plombaient un peu l'ambiance. En plus, quand il n'y a pas de médailles à fêter, il y a moins de supporters français qui viennent". 

Et effectivement, lors des premiers jours d'épreuves, ce sont essentiellement des Brésiliens que l'on croisait dans l'enceinte de la Sociedade Hípica Brasileira, qui abrite les installations du CNOSF. 

"On est content de voir la France gagner. Tant que ce n'est pas contre un Brésilien..."

Murilo, un septuagénaire qui est venu accompagner ces deux petits-fils est de ceux-là : "On essaie de venir tous les jours, ça fait plaisir aux enfants, raconte celui qui parle un français parfait, car il a vécu quelques années à Paris. On est content de voir la France gagner. Tant que ce n'est pas contre un Brésilien, ça va..." Et cette journée a donc été riche en victoires, avec notamment le titre olympique de l'équitation lors du concours complet en équipe, qui a d'ailleurs offert la première Marseillaise au Club France.

Ont ensuite suivi l'argent d'Astier Nicolas (toujours en équitation) puis l'or de Denis Gargaud en canoë. 

Et si la foule aurait préféré voir la judokate Clarisse Agbegnenou (argent) puis l'escrimeur Gauthier Grumier (bronze) remporter eux aussi le titre olympique, on se satisfait surtout de voir la France enfin grimper au tableau des médailles. Les Jeux sont donc bel et bien lancés à Rio et au Club France. 

À LIRE AUSSI
>> Assiste-t-on aux pires débuts français aux JO ?
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter