JO 2016 : Automne Pavia, une fille en or

JO DE RIO 2016

RIO – Très populaire malgré un palmarès international qui demande encore à s’étoffer, la judokate pourrait prendre toute la lumière ce lundi. Sacrée championne d’Europe pour la seconde fois en avril dernier Automne Pavia (- 57 kg) visera au moins le podium à partir de 15 heures, voire le titre olympique.

Comme un air enfantin. Lorsque vous croisez Automne Pavia, la première chose que vous remarquez, c’est son large sourire et ses yeux bleus qui pétillent. Comme si la judokate âgée de 27 ans avait su conserver cette capacité qu'ont les plus jeunes à s’émerveiller de tout. Il faut dire que depuis qu’elle a posé ses valises à Rio, la médaillée de bronze à Londres en prend quand même plein les mirettes.

"C’est génial d’être ici, ça fait remonter plein de souvenirs de 2012 et on en crée des nouveaux, s’enthousiasme celle qui n’est pas non plus venue au Brésil pour rester spectatrice. Faire un podium, ce sera la normalité, donc évidemment je pense à la médaille d’or". Une ambition affirmée un peu nouvelle pour cette Picarde de naissance, dont le tempérament naturel la pousse à l’humilité, mais pas à la timidité.

"Avant, j’étais une petite jeune qui ne se sentait pas forcément à sa place"

Toujours naturelle et très bonne cliente pour les médias et les sponsors, Pavia jouit ainsi d’une vraie popularité auprès du grand public. Pas forcément en adéquation avec son palmarès, remarqueront certains grincheux. Des doutes que celle qui est devenue l’ambassadrice du département de l’Aude, où elle a passé une partie de sa jeunesse et où sa très grande famille (elle est la deuxième d’une fratrie de huit frères et sœurs) vit, va s’appliquer à dissiper au cours de ces Jeux.

"Depuis Londres, j’ai appris énormément de choses, j’ai un plus gros bagage avec moi, nous explique encore celle qui a connu une grosse blessure au genou en 2014. Avant, j’étais une petite jeune qui ne se sentait pas forcément à sa place. Aujourd’hui, c’est complètement différent." Au point de viser la plus haute marche du podium.

À LIRE AUSSI
>>  Les handballeurs se sont fait un peu peur
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter