JO 2016 : "J'ai exagéré cette histoire", reconnaît Lochte après sa vraie-fausse agression

JO DE RIO 2016
EXCUSES – Cible de toutes les critiques dans son pays après avoir prétendu être victime d’une agression finalement inventée de toute pièce, Ryan Lochte a tenu à présenter ses excuses à la télé américaine lors d’un entretien accordé à NBC.

Sa teinture a disparu, son habituel sourire ultra bright a laissé place à un visage grave, fermé. Un peu moins d’une semaine après avoir inventé cette fausse histoire d’agression en compagnie de trois nageurs américains (Gunnar Bentz, Jack Conger et James Feigen), Ryan Lochte est enfin passé à table et aux aveux.

Invité samedi par la chaîne de télévision américaine NBC à revenir sur le vrai-faux braquage dont il s’était dit victime alors qu’il rentrait d’une longue soirée arrosée au Club France, le sextuple champion olympique a tout simplement reconnu avoir menti, expliquant avoir "exagéré" certains aspects de la version des faits qu’il avait livrée à la police brésilienne. C’est le moins que l’on puisse dire, Lochte et ses copains ayant en réalité vandalisé les toilettes d’une station-service sous l’effet de l’alcool, avant d’avoir une altercation avec un vigile.
 

"J'ai eu un comportement immature"

"On avait un pistolet sur nous, tout ce qu'on a entendu c'est qu'on nous demandait de l'argent et on voulait partir de là au plus vite. J'ai omis certaines choses et j'ai exagéré certaines parties de l'histoire, a reconnu Lochte sur NBC. C'est pourquoi, j'assume l'entière responsabilité de tout cela. J'ai exagéré cette histoire et si je ne l'avais pas fait, on ne serait pas dans ce pétrin. J’ai eu un comportement immature."

Des excuses qui font écho à celles qu’il avait déjà présentées sur son compte Twitter vendredi, où il regrettait "ne pas avoir fait plus attention et ne pas avoir été plus franc dans la manière dont j'ai raconté les événements", était-il écrit dans son communiqué. Mais la justification de Lochte ne pèsera pas bien lourd face aux nombreuses critiques auxquelles il doit faire face. Le nageur a été la cible de vives moqueries aux Etats-Unis et dans le monde sur les réseaux sociaux, devenant le symbole d'une certaine forme d'arrogance américaine.

EN SAVOIR + >> JO 2016 : on vous explique "l'incident diplomatique" provoqué par Lochte et sa bande

Lire et commenter