JO 2016 : "J'en veux à Yannick Agnel", grosse embrouille dans la natation française

JO DE RIO 2016
RIO - Repêché pour le 200 m nage libre après l'imbroglio autour du chronométrage, le champion olympique en titre s'est fait sortir en individuel et a déclaré forfait au dernier moment pour le relais. Une décision mal comprise par les partenaires de Yannick Agnel qui l'ont sérieusement attaqué après leur élimination mardi soir.

Règlement de comptes à OK Corral. Alors que depuis le début des années 2000 la natation tricolore porte haut les couleurs de la France lors des JO (19 médailles dont 6 en or depuis Athènes en 2004), à Rio, c'est une toute autre histoire... Car en dehors de l'argent obtenu en relais 4 x 100 m nage libre, les échecs se multiplient : Camille Lacourt 5e du 100 m dos, Jérémy Stravius sorti des séries du 100 m, tout comme le 4 x 200 m, et Yannick Agnel éliminé d'entrée lors du 200 m. Et c'est d'ailleurs ce dernier qui est au cœur des crispations chez les Bleus, coupable qu'il est d'avoir déclaré forfait pour le relais du 200 m à la dernière minute.

Pas le meilleur contexte avant le 50 m de Florent Manaudou vendredi...

Un retrait du champion olympique en titre de la distance en individuel officiellement expliqué par "une sinusite" mais auquel n'ont pas cru ses coéquipiers du 4 x 200 m. "Il nous a lâchés sur les trois derniers jours après son élimination, a notamment déclaré un Jordan Pothain qui avait d'ailleurs dû lui laisser sa place sur le 200 m en individuel. Je lui en veux de ne pas avoir été honnête. J'avais beaucoup de respect et de confiance en Yannick, mais tout ça, ce n'était qu'un tissu de mensonges".

Voilà pour l'ambiance... Et malgré l'appel au calme lancé un peu plus tard sur RMC par Jaques Favre, le DTN de la natation français, on peut tout de même craindre que ces événements ne viennent perturber le reste de la compétition. Inquiétant, surtout quand on sait que Florent Manaudou va défendre son titre olympique sur le 50 m nage libre vendredi prochain. 

À LIRE AUSSI
>> La natation française peut-elle faire un flop à Rio ?
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter