JO 2016 : Kiki Mladenovic, la Team USA, couacs d’organisation… Bom dia França !

JO DE RIO 2016

COULISSES – Infos, résultats, anecdotes… chaque matin pendant les Jeux olympiques (du 5 au 21 août), metronews vous fait le récap’ de ce qui s’est passé pendant la nuit à Rio. Ce dimanche, au lendemain de la première "vraie" journée de compétition, le double féminin de tennis destabilisé par un souci de tenues, plusieurs basketteurs américains dans une maison close sans le vouloir et des spectateurs qui ont dû prendre leur mal en patience.

Un gros raté pour la FFT
Sèchement éliminées à la surprise générale dès le premier tour du tournoi double par la paire japonaise Misaki Doi/Eri Kozumi (6-0, 0-6, 6-4), Kristina Mladenovic et Caroline Garcia ont vécu un avant-match très compliqué qui les a visiblement perturbées. En cause, à en croire une série de tweets rageurs de Kiki, un improbable micmac autour des tenues des deux Françaises. Ces dernières ayant dû en changer pour un problème de couleurs différentes alors qu'elles étaient validées par la Fédération... Résultat, un gros coup de stress et une énorme déconvenue pour le tandem Kiki/Garcia, pourtant annoncé comme une sérieuse chance de médaille.

Un spa très spécial
Alors qu’ils profitaient des joies Rio avant le début du tournoi de basket (victoire 119-62 contre la Chine dans la nuit de samedi à dimanche), DeAndre Jordan, DeMarcus Cousins, DeMar Derozan et visiblement trois autres joueurs non identifiés ont vécu une drôle d’aventure mercredi soir. Alors qu’ils pensaient se rendre dans un spa, ces grands gaillards se sont retrouvés aux Termas Monte Carlo, un établissement pourtant qualifié par les Rolling Stone comme étant "un des meilleurs bordels de la ville"… L’histoire vous semble un peu trop grosse ? Et pourtant, la presse américaine affirme que selon des témoins sur place, les joueurs se sont simplement contentés de prendre un verre avant de partir.

Journée galère à Rio
Alors que l’on craignait le pire en termes d’organisation, les premiers jours passés par les sportifs et les journalistes au Brésil ont semblé plutôt rassurants. Mais c’était avant le début des choses sérieuses, puisque dès le premier jour de compétition, de nombreux spectateurs ont vécu l’enfer pour entrer sur certains sites olympiques. En plus d’importants problèmes dans les transports dédiés aux JO (embouteillages, chauffeurs perdus, informations insuffisantes…) des queues interminables pour entrer dans les différents stades attendaient ensuite les spectateurs. Certains ayant même dû patienter plus de deux heures sous un soleil de plomb (31 °C) avant de pouvoir assister aux rencontres.

À LIRE AUSSI 
>> Football : les Bleues impressionnent mais s'inclinent face aux Etats-Unis
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter