JO 2016 : Kyle Chalmers, 18 ans, remporte une finale du 100 m nage libre complètement folle

JO DE RIO 2016

NATATION - À seulement 18 ans, l'Australien Kyle Chalmers a bousculé la hiérarchie du sprint mondial en remportant l'or du 100 m nage libre aux Jeux Olympiques de Rio. En plus d’avoir mis fin à près d'un demi-siècle d'attente pour son pays, il devient le plus jeune vainqueur de l'épreuve reine de la natation depuis 1980.

Comme une évidence, Nathan Adrian, champion olympique en titre et archi-favori, a abordé les 50 derniers mètres de la finale du 100 m nage libre en tête, dans la nuit de mercredi à jeudi, aux Jeux Olympiques de Rio. Une ligne droite plus tard, il a regardé, hébété, l’écran géant annonçant le résultat, semblant ne pas y croire : non seulement l’Américain a échoué à la 3e place, mais les deux nageurs qui lui sont passés devant n’ont rien de cadors. Le Belge Pieter Timmers a pris l’argent. Surtout, l’Autralien Kyle Chalmers, à peine 18 ans, et 7e à mi-course ( !), s’est emparé du titre, devenant le plus jeune vainqueur de l’épreuve reine de la natation depuis 1980.

Kyle Chalmers : "Je ne suis pas trop les résultats de la natation"

"Je n'avais même pas pensé que je pouvais gagner, a réagi la nouvelle star. Mon but c'était d'essayer et de participer à cette finale. Je me suis entraîné pour passer sous les 47’’5 (il a finalement gagné en 47’’58, ndlr). J'ai lâché l'école pour m'entraîner le plus possible. Mais réussir, je ne pensais pas y arriver. J'ai bien vu que j'avais gagné, mais il m'a fallu 10 à 20 secondes pour réaliser." Pour réaliser que ce même laps de temps avait suffi pour signer un retour phénoménal et entrer dans la légende.

À LIRE AUSSI >>  JO 2016 : et de 21 médailles d’or pour Michael Phelps, sacré sur 200 m papillon et 4x200 m nage libre

Une performance d’autant plus remarquable que son pays n’avait plus conquis l'or olympique sur la prestigieuse distance depuis 1968, soit près d’un demi-siècle. "Je ne savais pas du tout que l'Australie attendait depuis si longtemps. Je ne suis pas trop les résultats de la natation. Je m'intéresse plutôt au basket ou au foot", a-t-il ensuite avoué, poussant l’ingénuité jusqu’à retenir sa joie, parce que "c’est difficile à vivre pour Cameron" McEvoy, son compatriote, qui représentait, a priori, une plus grande chance de médaille. Désormais, c’est lui qui sera attendu.

Lire et commenter