JO 2016 : médias, bains de foule, un Fréro Delavega... comment les médaillés d'or français ont fêté leur titre

JO DE RIO 2016
RIO - Protocole oblige, quelques heures après avoir enfilé leur médaille d'or autour du cou, Astier Nicolas, Mathieu Lemoine, Karim Laghouag, Thibaut Vallette et Denis Gargaud sont venus fêter ça au Club France. Une soirée évidemment festive et qui a permis à tous ces champions de toucher du doigt leur nouvelle popularité.

C'est la magie des Jeux. Inconnus il y a encore quelques heures, les cavaliers et le kayakiste sont désormais des stars. Il faut dire qu'après deux journées de quasi disette, si l'on enlève l'argent du relais 4 x 100 m en natation, leurs médailles et surtout leurs titres olympiques étaient désespérément attendus. Alors, quand l'équipe de France d'équitation du concours complet est entrée dans le Club France, la foule s'est massé autour d'Astier Nicolas (qui a aussi remporté l'argent en individuel), Mathieu Lemoine, Karim Laghouag et Thibaut Vallette, rendant leur accès aux différents plateaux télé et radio sur place compliqué.

Une popularité express, à laquelle les champions ont pourtant eu l'air de se faire tout aussi rapidement. "C'est super-impressionnant, on enchaîne les interviews comme Tony Parker, raconte à metronews Laghouag. On ne s'imagine pas tout ça quand on gagne, mais c'est très plaisant". 

Pendant que, le sourire aux lèvres, les cavaliers poursuivent les sollicitations médiatiques, posent avec leurs médailles et signent des autographes (on vos rassure, ils ont quand même eu le temps de manger un morceau...), Denis Gargaud, titré sur le slalom du canoë, arrive lui aussi à la Sociedade Hípica Brasileira, qui accueille le QG tricolore au pied du Corcovado. Suivi de prés par l'escrimeur Gauthier Grumier (bronze)

"On va fêter ça ici, et bien"

Même effervescence, mais la musique en plus. Car sur l'estrade sont venus plus tard prendre place les médaillés du jour pour fêter leur succès avec les supporters, guitare à la main, un des deux Fréro Delavega (Jérémy) pousse déjà la chansonnette. Annoncé comme étant "en vacances à Rio" par l'organisation, le jeune homme est surtout au Brésil parce qu'il est le compagnon de l'ancienne nageuse Laure Manaudou, consultante pour France Télévisions lors des compétitions de natation pendant ces JO.

Bon, finalement, tout cela ne nous regarde pas tellement, tout comme de savoir comment les cavaliers et le kayakiste font faire la bringue. Mais bon, on leur a quand même posé la question... "On va faire ça ici, et bien, nous a confié Astier Nicolas. Là, franchement, il nous tarde". Même son de cloche pour Denis Gargaud qui, plus en retenue - "j'ai un peu de mal à réaliser. Je crois que mes émotions sont restées bloquées en mode compétition", a-t-il expliqué - ne s'est quand pas fait prier pour rejoindre les dorés du jour autour d'un ou plusieurs verres. La nuit a été longue et festive à Rio.

À LIRE AUSSI
>> A près deux journées de loose, on a vécu ce mardi en or au Club France
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter