JO 2016 : on vous fait découvrir le Club France, le QG du sport tricolore à Rio

JO DE RIO 2016
VISITE - Lieu incontournable de la délégation tricolore, le Club France est l'endroit où toutes les équipes et les athlètes vont venir durant les Jeux olympiques à la rencontre des médias et des supporters. Un écrin bleu-blanc-rouge qui a pris ses quartiers dans le très huppé Sociedade Hípica Brasileira, au cœur des beaux quartiers de Rio.

Dans quelques jours l’effervescence. Entre les derniers coups de perceuses et les ultimes réglages de l'installation, le Club France n’offre pas encore le visage qu’il dévoilera vendredi aux supporters tricolores qui auront fait le déplacement jusqu’au Brésil. Car une fois la cérémonie d’ouverture des JO passée (dans la nuit de vendredi à samedi), l’endroit deviendra un des rendez-vous des Jeux côté français, en plus du village olympique et du stade Maracana, où se dérouleront la majorité des compétitions.

Situées au pied du célèbre Corcovado et bordant le lac Rodrigo de Freitas, ces installations éphémères ont pris place dans la très select Sociedade Hípica Brasileira, "un des clubs hippisme les plus huppés de la ville et même du pays, explique à metronews Cristina une habitante du quartier. C’est là que se retrouve toute la bonne société de Rio"

Ainsi, à côté des parcours de saut d’obstacles, des écuries ou des terrains de tennis, les stands des partenaires commerciaux du Comité national olympique et sportif français (Lacoste, Air France…) ou celui chargé de promouvoir la candidature de Paris aux JO 2024 ont poussé de terre.

5.000 visiteurs par jour attendus

Deux restaurants (dont un gastro) sont aussi installés pour les athlètes, le staff et les officiels. Et comme avant le début des différents tournois, tout comme après chaque médaille tricolore, les champions ont obligation de venir au club France pour rencontrer les médias, Canal+, RMC et France TV y ont même installé leur studio. 

D’habitude réservé au dressage des chevaux, le "practice" couvert a même été transformé en salle de presse géante et baptisé pour l’occasion "Grande halle" des célébrations. C’est là que les Teddy Riner, Florent Manaudou et autre Renaud Lavillenie vont venir fêter leur médaille d’or. S’ils parviennent à la décrocher…

Côté fans, moyennant une entrée à 20 réals brésiliens (environs 5 euros), ils pourront du 5 au 21 août évidemment rencontrer leurs idoles, suivre la retransmission des épreuves, être initiés à certaines disciplines sportives et même prendre part à des soirées organisées sur place.

A Londres en 2012, 89.000 étaient venus au bord de la Tamise pour participer à la fête. "Certains n’avaient même pas de billets pour les compétitions mais ils avaient fait le chemin juste pour être avec nous, se souvient la pentathlonienne Elodie Clouvel. L’ambiance était incroyable".

Avec 5.000 visiteurs espérés chaque jour pendant la quinzaine olympique, le CNOSF espère évidemment refaire le même coup à Rio, même si la distance entre la France et le Brésil, et donc moins de supporters, appelle à la mesure… Reste qu’un invité de marque est attendu vendredi midi (heure locale, donc 17 h en France) à la Sociedade Hípica Brasileira pour rendre visite à la délégation tricolore. Voilà qui devrait encore faire accélérer un peu plus le rythme des coups de marteau pour définitivement monter ce Club France.

À LIRE AUSSI 
>> JO : sécurité, organisation… la délégation française fait confiance aux Brésiliens
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter