JO 2016 : pourquoi Benoît Paire s’en fout complètement

JO DE RIO 2016
TENNIS – Avant même que son exclusion soit rendue publique mardi soir, Benoît Paire avait vidé son sac en quittant le court sur lequel Fabio Fognini venait de l’éliminer au deuxième tour du tournoi olympique (6-4, 4-6, 6-7), exprimant son dégoût, voire son mépris pour les JO.

Esprit olympique, es-tu là ? Concernant Benoît Paire, pas besoin de retourner des verres et de fermer les yeux. Il suffit de tendre l’oreille. Exclu comme un malpropre de l’équipe de France olympique mardi soir pour "manquement au règlement de la vie en commun" pendant les Jeux (c’est-à-dire pour avoir passé le plus clair de son temps à l’extérieur du Village avec sa compagne, la chanteuse Shy’m), le tennisman avait en effet exprimé toute sa défiance avant même l’officialisation de sa sanction, alors qu’il venait tout juste d’être éliminé (6-4, 4-6, 6-7) par l’Italien Fabio Fognini.

"J’ai un œil différent maintenant sur ce qu’il se passe aux Jeux Olympiques. Je garderai mon avis pour moi mais je suis très content de partir et d’aller à Cincinnati. Ça a été une semaine très éprouvante. Les JO, ce n’est pas comme on le croit. La Fédération, ils sont inexistants. Moi, je suis content d’avoir la personne que je veux, qui me soutient. C’était le plus important pour moi. Le reste, je m’en fous. Je reproche beaucoup de choses à la Fédération, mais ce n’est pas grave. C’était un tournoi où il n’y avait pas de points, pas d’argent. Le but, c’est de bien s’entraîner pour préparer la semaine prochaine. C’est ce que j’ai fait. Je suis très content. J’ai fait deux matchs, je me suis bien battu. C’est une bonne préparation pour la suite."

Benoît Paire : "Je dors avec Gilles (Simon) et j'ai ses pieds dans ma tête !"

Une sortie spectaculaire, et individualiste, qui ne manquera pas de faire grincer quelques dents. Il faut aussi dire que c’était le but. Et que, dans sa posture, Benoît n’a pas peur non plus de se contredire, lâchant, au sujet de ses partenaires du groupe France : "Je les laisse parler, moi je suis là pour jouer au tennis, pas pour me faire des copains. Que la Fédé soit là ou pas, je n'en ai rien à foutre, c'est secondaire."

Pour mieux comprendre ses préoccupations exactes, autant relire ses déclarations de vendredi dernier : "Plus jeune, je regardais les JO avec beaucoup d'intérêt, mais pour être honnête avec vous, je ne peux pas dire que je le faisais pour le tennis (…) C'est sûr, c'est différent des autres tournois, car le cadre n'est pas le même. On est logés avec plein d'autres athlètes. C'est loin d'être parfait à ce niveau-là. On dort à six dans un appart' doté de trois chambres. Moi, par exemple, je dors avec Gilles (Simon) et j'ai ses pieds dans ma tête !" Des mots alors prononcés avec le sourire...

EN SAVOIR + >> JO 2016 - Tennis : Benoît Paire viré de l'équipe de France !

Alors que, dans les faits, comme il l’admet lui-même aujourd’hui, Benoît Paire n’a jamais considéré les JO comme autre chose qu’un entraînement en vue d'échéances plus lucratives. "Dès le lundi 15 août, il faudra être à Cincinnati pour entamer un Master 1000", insistait-il en effet dès vendredi. Avant de pointer ce désagrément : "D'un certain côté, c'est frustrant, car on ne pourra pas profiter de ces Jeux en dehors de notre tournoi." Ce qui explique donc pourquoi il s’en est allé profiter très vite des charmes de Rio de Janeiro. L’essentiel, de toute façon, est ailleurs à ses yeux. En l’occurrence dans la "fierté" de sa douce, ainsi exprimée sur Twitter juste après son exclusion. Énième preuve que l’amour est aveugle.

Lire et commenter