JO 2016 : pourquoi l'équipe de France de basket aurait tout intérêt à perdre contre la Serbie

JO 2016 : pourquoi l'équipe de France de basket aurait tout intérêt à perdre contre la Serbie

BASKET – Battue par l’Australie dès son entrée en lice dans le tournoi olympique, l’équipe de France de basket a largement compromis ses chances d’accrocher la deuxième place de son groupe derrière les Etats-Unis. Candidats à une médaille, les partenaires de Tony Parker auront tout intérêt à s’incliner face à la Serbie ce mercredi soir (19h15). On vous explique pourquoi.

L’esprit des Jeux Olympiques en prendrait un sacré coup, mais s’il y a médaille au bout, on leur pardonnerait. On aurait d'ailleurs pu éviter un scénario de ce type si l’équipe de France de basket n’était pas passée au travers de son premier match perdu dans les grandes largeurs face à l’Australie (87-66). Opposés à la Serbie ce mercredi soir (19h15), les partenaires de Tony Parker joueront une rencontre de dupes qui offrira au vainqueur la troisième place du groupe, les deux premières étant promises aux Etats-Unis et à l’Australie.

Or, si la France veut se laisser une chance de se hisser en finale des Jeux Olympiques de Rio, le rêve ultime de TP, cela passera très certainement par une défaite face aux coéquipiers de Milos Teodosic synonyme de 4e place qui lui permettrait alors de ne pas figurer dans la partie de tableau de Team USA, et donc de ne pas croiser sa route en demi-finales, contrairement à la 3e place. Vous suivez ?

La jurisprudence Espagne, en 2012

Mais les Bleus peuvent-ils galvauder un tel match alors qu’ils sont toujours en recherche d’automatismes et de sensations en dépit de leur succès face à la Chine ? Une victoire de prestige face à la Serbie n’offrirait-elle pas davantage de garanties en prévision de la suite du tournoi olympique ? "Cela ne servirait à rien de vouloir voir plus loin que les quarts", confirme d’ailleurs le sélectionneur Vincent Collet.

Cependant, le passé récent a prouvé qu’il fallait parfois se montrer davantage calculateur que joueur. En 2012, à Londres, l’Espagne avait littéralement lâché prise dans le dernier quart-temps d’un match de poule face au Brésil qu’elle dominait outrageusement pour éviter de rencontrer les Etats-Unis en demi-finales. Et l'équipe de France avait finalement fait les frais de cette stratégie, se faisant éliminer dès les quarts par les coéquipiers de Pau Gasol, finalistes du tournoi olympique. Chacun son tour ?

A LIRE AUSSI >> "Ce n'est que la Chine", lâche Tony Parker au sujet de la première victoire des Bleus

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : 40.000 foyers encore privés d'électricité ce soir dans le nord du pays

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.