RIO - Un temps malmené dans cette finale du pistolet à 25 m tir rapide, le jeune Parisien a finalement terminé en deuxième position. Une vraie performance pour Jean Quiquampoix et la 18e médaille pour le camp français.

Il apprend vite. A 20 ans à peine, Jean Quiquampoix, annoncé comme l'avenir du tir français, ne déçoit décidément pas les attentes placées en lui. Déjà sacré champion du monde en septembre dernier, il est donc maintenant vice-champion olympique.

Un barrage interminable et tendu contre le Chinois 

Une médaille que le Parisien est allé chercher au bout de lui-même, car s'il n'a pas pu faire grand-chose face à l'Allemand Christian Reitz dans l'ultime face-à-face, il a par contre remporté un incroyable barrage face au Chinois Fusheng Zhang. Bien sûr, Quiquampoix aurait préféré l'or, mais il se consolera en venant d'offrir la 18e médaille tricolore et la 8e en argent pour les Bleus.

À LIRE AUSSI
>>  5 choses que vous ne savez sans doute pas sur Bolt
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe -"C'était un truc de barjot !" : les premiers mots de Kevin Escoffier après son sauvetage

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Loi sécurité, violences policières, maintien de l'ordre... Gérald Darmanin tient sa ligne devant les députés

Lire et commenter