JO : la médaille d'argent ? "C'est tout bénef" pour Audrey Tcheuméo

JO DE RIO 2016
RIO - Dominée en finale des -78 kg par la championne olympique en titre Kayla Harrison, la judokate tricolore s'est donc contentée de l'argent. Mais contrairement à Londres d'où Audrey Tcheuméo était repartie avec le bronze, mais en larmes, elle a cette fois conservé le sourire.

Tout le monde s'en contentera finalement. Même si, évidement, l'or lui serait très bien allé autour du cou, Audrey Tcheuméo (26 ans) n'était pas effondrée après sa défaite en finale. Au contraire, même, la Française se réconfortait en pensant au chemin parcouru pour en arriver jusque-là.

"C'est une chance d'être là. Maintenant, je vais pouvoir profiter des Jeux"

"Il y a un petit peu d'amertume, c'est sûr, a commencé la jeune femme, étonnée par le nombre de journalistes venus recueillir ses premières impressions. Mais il y a surtout du plaisir, car c'est quand même une bonne journée pour moi". 

En larmes après sa médaille de bronze à Londres et plusieurs fois blessée depuis (elle a même un temps pensé à arrêter le judo), Tcheuméo a donc relativisé cette défaite. "C'est tout bénef pour moi, a-t-elle poursuivi. C'est une chance d'être là, avec cette médaille. Maintenant, je vais pouvoir profiter des Jeux".

Et aussi penser à la suite, puisque avant d'être tirée par la manche du kimono pour être à l'heure à la cérémonie protocolaire de la remise des médailles, la Parisienne a expliqué qu'elle pensait maintenant "à l'or à Tokyo", lors des Jeux 2020. "Jamais deux sans trois", a-t-elle conclu. Et sur la troisième marche du podium, Audrey Tcheuméo a continué à sourire, malgré sa lèvre fendue lors du quart de finale. 

À LIRE AUSSI
>> Cyrille Maret en bronze !
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016
Lire et commenter