JO : qui est Amel Bouderra, celle qui a presque fait oublier Céline Dumerc ?

JO DE RIO 2016

RIO - Appelée à la rescousse pour palier la blessure de dernière minute de la capitaine tricolore, la meneuse de Charleville assure parfaitement l'intérim. Et alors que l'équipe de France affronte les Etats-Unis en demi-finale jeudi (minuit, heure française), si exploit il y a, cela passera sûrement par une nouvelle bonne performance d'Amel Bouderra.

 Une affaire de famille
Si Amel (27 ans) est aujourd'hui la star de la famille Bouderra, sa grande sœur Faeza a également connu son heure de gloire dans le basket. Diplômée de l'Université de Miami, elle a ensuite évolué au haut niveau en Italie, en Espagne et en France, jusqu'à ce qu'elle stoppe sa carrière l'an dernier. Amel peut aussi compter sur sa petite sœur Leia qui, comme elle, a fréquenté le centre de formation de Strasbourg (elle joue d'ailleurs toujours pour le club alsacien) et les  équipes de France jeunes. En 2013, elles s'affrontent même au cours d'une rencontre de Coupe de France. 

Pas vraiment une inconnue
Si ceux qui ne suivent le basket féminin que tous les quatre ans pour les JO ont découvert Amel Bouderra, les autres en entendent parler depuis un petit moment déjà. En 2011, son shoot sur le buzzer des 25 m en Championnat avait justement fait le buzz avec plus de 110.000 vues sur YouTube. Pas de quoi pour autant l'installer en Bleues, même si elle a été préconvoquée en 2013 mais était évidemment barrée par Céline Dumerc. Meilleure joueuse de la LFB la saison passée, elle a pris sa non-sélection pour Rio avec philosophie, avant de profiter du forfait de Dumerc alors qu'elle s'apprêtait à filer en vacances.  

 Elle a bon cœur
Décrite comme "une fille vraiment sympa et facile à vivre" par ses coéquipières, Amel Bouderra est en plus très généreuse. Elle s'est longtemps investie dans l'association caritative Le ballon du bonheur, pour laquelle elle participe régulièrement à des opérations pour aider les enfants défavorisés grâce au sport et au basket. Souvent, la joueuse invite ses fans à l'aider et à la rejoindre lors de différentes actions mises en place. 

À LIRE AUSSI
>>  Ce qui rend fou le village olympique ? Le troc de pin's !
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter