JO Rio 2016 : yacht, capotes, galère... Les insolites de Rio

JO DE RIO 2016
INSOLITES – Même si les épreuves de football commencent ce mercredi pour les femmes, les Jeux Olympiques se tiennent officiellement du 5 au 21 août. À l’approche du début de la compétition officielle, les délégations affluent de toute part vers Rio, théâtre de l’événement. Et cette édition ne déroge déjà pas à son lot de surprenant, d’étrange ou d’intrigant.

► Les sélections USA de basket logent dans un sublime paquebot
La Dream Team tient son logement de rêve. Les sélections américaines de basket ne prendront pas leurs quartiers au Village olympique, mais sur un luxueux paquebot de croisière, "le Silver Cloud". Amarré dans la zone portuaire de Rio de Janeiro, le bateau possède des installations de haut de gamme avec 196 cabines et de nombreuses attractions. Évidemment, le navire sera bien gardé par 250 policiers et deux embarcations de la police fédérale empêcheront toute navigation près de ce lieu de résidence particulier. 

► 450.000 capotes distribuées au Village olympique
Rassurez-vous, vous avez bien lu. Voici le nombre de capotes qui seront mises à disposition pour les athlètes au Village olympique, ce qui représente exactement un total de 43 préservatifs par athlètes (soit trois fois plus qu’en 2012 à Londres). Alors en justification un porte-parole du comité Rio 2016 évoque que "de nombreux athlètes n’ont pas accès à ces protections et les emportent ensuite dans leur pays". L’explication la plus plausible reste cependant qu’avec l’excitation et la pression liée à la compétition, les désirs des athlètes sont décuplés. Attention, l’été sera chaud à Rio. 

► L’équipe de football du Nigeria bloqué à l’aéroport d’Atlanta
L’équipe de football du Nigeria ne connaît pas vraiment la meilleure des préparations possible. Alors qu’elle doit faire son entrée en lice dans la compétition dans la nuit de jeudi à vendredi face au Japon, les Super Eagles sont bloqués à l’aéroport d’Atlanta. La compagnie aérienne refuse de les transporter tant que tous les billets n’ont pas été payés. Espérons qu’ils ne soient pas en retard pour le coup d’envoi de la rencontre.

► Une grosse différence de taille
Avec vingt-huit disciplines présentes aux JO et environ 10.500 athlètes qui participent aux compétitions, forcément, les différences de gabarit sont conséquents et peuvent offrir des images cocasses. La photo postée par la gymnaste américaine Simon Biles en atteste, du haut de ses 1m46 elle pose aux côtés du basketteur David Lee et ses 2m06. Les Bleus font encore plus fort avec les 2m15 de Rudy Gobert et le 1m44 d'Océane Chenault.  

► L’été dernier, la Syrienne Yusra Mardini nageait pour sa survie
Elle fait partie de ceux qui n’ont pas été épargnés par la vie. Face à la violence du conflit syrien, Yusra Mardini quittait son pays natal aux côtés de sa sœur pour rejoindre l’Europe. Mais lors de la traversée en Méditerranée, le bateau tombe en panne. Les deux jeunes filles et une troisième femme, seules personnes à bord sachant nager sur les 18 passagers se mettent à l’eau pour tirer l’embarcation jusqu’au rivage durant trois heures. À Rio, sous la bannière olympique en tant qu’athlète réfugiée, elle sera au départ du 100m papillon (6 août) et du 100m nage libre (10 août).

► Macdo gratuit et à volonté dans le village olympique
Voilà qui devrait donner des maux de tête aux entraîneurs. Un McDonald’s se trouve implanté en plein milieu du Village olympique et donc accessible à tous les athlètes. Pire, BigMac et autre nuggets sont disponibles gratuitement et à volonté. L’information peut surprendre quand on sait que les athlètes sont souvent soumis à un régime drastique. Même si Oscar Wilde disait que le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y céder, les champions feraient mieux d’ignorer cet adage pour espérer obtenir une médaille.

À LIRE AUSSI >> Photos - Djokovic, Nadal, Murray vous font visiter le Village et ses sites

 Pokemon Go fait des ravages
L’application à la mode du moment fait des ravages au sein même des athlètes engagés à Rio. Elle a même été la cause d’une amusante mésaventure à Kohei Uchimura, star incontestée de la gymnastique et favori à l’obtention de la médaille d’or au concours général individuel. Le Japonais a passé son temps libre à jouer à Pokémon sur son téléphone sans souscrire à un abonnement brésilien. Alors au moment de voir sa facture, le gymnaste a probablement eu des sueurs froides, puisque celle-ci s’élève à 500.000 yens, soit 4 400 euros. Heureusement, son opérateur téléphonique a accepté de baisser la note à 3.000 yens (26 euros). 

► La malédiction australienne
Il serait plus exact d’évoquer la malchance. Mais à un tel niveau, cela peut s’apparenter à une malédiction. Les Australiens ont d’abord connu des problèmes d’inondations dans leur bâtiment causant d’important désagrément. Ensuite, l’immeuble a subi un début d’incendie (pas très grave) et les Wallabies ont dû être évacués. À leur retour, les athlètes ont eu la désagréable surprise de constater que certains de leurs effets personnels avaient été dérobés. Bref, ils doivent espérer que les inconvénients ne les poursuivent pas lors des compétitions.

► Les golfeurs joueront au milieu des animaux
Les golfeurs devront composer avec la présence de caïmans, de capybaras, de singes, de boas ou autres paresseux. Le parcours se situe entre deux des plus grands lacs de Rio et représente logiquement un lieu de vie pour ces animaux. Des chouettes s'amusent aussi à creuser des trous d'une vingtaine de centimètres de diamètre qui pourrait compliquer la vie des champions. Pour s'assurer du bon déroulement des épreuves et de la préservation de ces invités un peu particulier, une équipe de cinq biologistes a été réquisitionnée. C'est aussi ça, l'esprit de des jeux. 

À LIRE AUSSI >>  horaires, diffusions TV, programme... Retrouvez le calendrier complet des JO

Lire et commenter