JO : Teddy Riner, l’homme de Rio

JO DE RIO 2016

CHAMPION – Le judoka français, dont le tournoi débute vendredi (à partir de 15 h, heure française), est à Rio pour à nouveau remporter l’or olympique. Une ville dans laquelle Teddy Riner a déjà brillé, puisque c’est dans la cité carioca qu’il a remporté son premier titre mondial en 2007 puis son 6e en 2013.

Boucler la boucle. Programmé pour converser son titre olympique remporté à Londres il y a quatre en + 100 kg, Teddy Riner a retrouvé Rio avec plaisir début août. "J’adore venir ici, j’aime l’ambiance qui se dégage de cette ville, expliquait l’octuple champion du monde à la presse la semaine passée. Il faut beau, les gens ont le sourire, font du sport… C’est un endroit qui m’inspire". Et surtout qui lui réussit, puisque c’est dans la cité carioca que le Français a commencé à imposer son règne sur le judo mondial en 2007.

Un succès d’abord construit sur une victoire symbolique d’entrée face au Japonais Kosei Inoue, le seul judoka que le Français, alors âgé de 18 ans, a jamais vraiment admiré. 

"J’étais très jeune et sans aucun complexe face à une légende du judo, se souvenait Riner il y a 3 ans dans Le Monde. J’étais fier de ma journée et, me retrouver face à Kosei Inoue le contrat était déjà rempli". Mais le Français ne s’est pas arrêté là et a battu en finale le Russe Tamerlan Tmenov en finale. Une première victoire mondiale qui allait en appeler sept autres, dont une à nouveau à Rio en 2013, face au Brésilien Rafael Silva.

"Tu n'as pas le droit de te planter à Rio, c'est un endroit magique"

"C’est vrai que je réussis bien ici, mais je n’ai pas gagné qu'au Brésil quand même, plaisantait il y a quelques jours celui qui est invaincu depuis sa médaille d’or à Londres en 2012. De toute façon, à Rio, tu n’as pas le droit de te rater, c'est un endroit magique". Comme le moment intense qu’a vécu le porte-drapeau tricolore au moment de la cérémonie d’ouverture, vendredi dernier. Un surplus d’émotions mais aussi de fatigue, il a piétiné pendant près de trois heures au Maracana, que le champion s’est attelé à évacuer cette semaine.

Récupération, entraînement dans une salle de sport transformée en dojo et moments passés en famille, Riner a opéré un retour à la normale et à son objectif premier : l’or pour vendredi. "Teddy va très bien et il a bien récupéré de tout ça, confie à metronews Jean-Claude Senaud, le DTN du judo français. Je mange avec lui tous les midis, et je peux vous dire qu’il est serein". En même temps, c’est normal, il est chez lui à Rio.

À LIRE AUSSI
>>  Pourquoi le rugby à 7 et les Bleus vont vous emballer
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter